•  

     

    Sept idées pour sauver ses fruits

    trop mûrs

     
     

    Alimentation 3:  Sept idées pour sauver ses fruits trop mûrs

     

    Ne jetez pas les fruits mûrs qui pourrissent à vue d’œil, ils ont plus de goût que jamais. Sonia Ezgulian, auteure du livre Anti-gaspi nous confie ses astuces.

     
     

    Devant les étals colorés du primeur, on a souvent les yeux plus gros que le ventre. Résultat, une fois à la maison, on se retrouve avec plus de fruits qu’il n’en faut. Leur peau commence à se foncer, et le fruit, à se ramollir. Alors on jette, à regret, ceux restés au fond de la corbeille. Pas de panique, c’est l’occasion idéale pour les utiliser dans des préparations pour lesquelles ils n’ont pas besoin d’être parfaitement fermes et impeccables. Consultante culinaire lyonnaise, ancienne restauratrice et auteure de nombreux ouvrages – dernièrement du livre Anti-gaspi (1) –, Sonia Ezgulian (2) nous livre quelques conseils. «Un fruit bien mûr va apporter, d’une part, un goût très marqué, et aussi une texture très moelleuse», nous assure-t-elle. L’occasion de réaliser des recettes que l’on ne fait pas souvent à la maison.

     

    En confiture

    Le fruit commence à pourrir ? Voilà l'occasion rêvée de confectionner ses propres confitures et compotes. La technique est rapide : on prend nos abricots, fraises ou framboises, on les met dans une casserole avec du sucre, et on laisse cuire le tout une heure à feu doux. Rien de plus simple. «Tous les fruits mûrs peuvent être transformés en compote, ou en pâte de fruit, comme ils sont très mous et déjà presque compotés», nous explique Sonia Ezgulian.

     

    Dans un pain ou un gâteau

    «Le fruit, une fois réduit en purée, va être une excellente base pour les pâtisseries», confirme l’auteure culinaire. Son astuce : couper les deux extrémités d’une banane bien mûre, mixer la chair, la peau – pour l’astuce anti-gaspi –, et un peu de jus de citron à l’aide d’un mixeur plongeant. Le mélange obtenu va servir à remplacer le beurre ou la partie liquide dans une recette. «On peut l’utiliser dans la fabrication d’un pain, qui sera donc parfumé à la banane car ça aromatise tout de suite la pâte. À utiliser pour la préparation de madeleines ou de financiers, notamment.» Sinon, pour un côté encore plus gourmand, on coupe nos kiwis, bananes ou poires en morceaux dans le gâteau pour bien sentir la mâche lors de la dégustation.

     

    Dans une sauce

    Recette plus étonnante, celle de la sauce vinaigrette. On peut utiliser les fruits arrivés à maturation pour une touche sucrée-salée dans une salade, par exemple. On met le fruit dans un mixeur, accompagné d’un peu d’huile d’olive, de vinaigre et d’herbes. Notre experte zéro-déchet l’utilise, elle, avec sa viande : «Quand les abricots ou les figues ne sont plus très jolis et que je fais cuire une viande, je les ajoute en morceaux en fin de cuisson. Cela parfume la viande».

     

    Un smoothie

    On n’oublie pas le classique smoothie, qui aura plus de goût que jamais avec des fruits bien mûrs. On vient mixer dans un blender ceux qui restent dans le fond de la corbeille, comme la banane, l’ananas ou les framboises, en y ajoutant - au choix - du jus de fruit, un yaourt, du lait, ou un glaçon. «J’ajoute un peu de lait de coco ou de soja, quelques céréales et j’obtiens un smoothie très onctueux», explique Sonia Ezgulian. L'occasion de faire le plein de vitamines avant l'hiver.

     

    Des glaces

    En version glacée ! Toujours sur le principe de réduire les fruits en purée, on peut en faire des esquimaux en remplissant des moules, ou des yaourts, en glissant un bâtonnet en bois, et en laissant prendre au congélateur toute une nuit. On peut même faire plusieurs étages : un kiwi, une fraise, des morceaux d'ananas... Selon la saison, bien sûr. C'est rafraîchissant et, en plus, ça plaît aux enfants.

     

    Dans un crumble

    C’est un dessert gourmand, qui ne rend pas vraiment justice à l’esthétisme des fruits. Et pour cause : «Avec cette recette, on a l’avantage de pouvoir utiliser des fruits avec beaucoup de goût et qui n’ont pas forcément besoin d’être coupés en belles tranches», nous indique l’auteure culinaire. Pour réaliser un crumble avec des prunes, bananes, pêches ou autres fruits trop mûrs, il suffit de les couper en morceaux et de les répartir au fond d’un plat. Ensuite, on fait la pâte à crumble avec du beurre, de la farine et du sucre. On répartit la pâte sableuse sur les fruits, et on enfourne 30 minutes.

     

    Rôtis au four

    On n’y pense pas toujours, et pourtant, c’est une astuce très gourmande et plutôt facile à faire. S’il reste des pommes, des abricots ou encore des mangues, on les lave, on les épluche, on les saupoudre de cassonade ou de miel pour ensuite les mettre au four. Et le tour est joué. Alors, plus d’excuses. Si vos fruits commencent à pourrir, c’est le moment ou jamais de les cuisiner.

    (1) Anti-gaspi, de Sonia Ezgulian, éditions Flammarion, 224 pages, 24,90 €.
    (2) Sonia Ezgulian, cuisinière et auteure culinaire www.soniaezgulian.com.

     

    Alimentation 3:  Sept idées pour sauver ses fruits trop mûrs

     
     
     
     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

    4 astuces pour traquer les sucres cachés

     

    du site:  http://www.passeportsante.net

     

    Le sucre, consommé à trop fortes doses a des effets néfastes sur le cerveau et affecterait nos mécanismes d’apprentissage et de mémoire. On pense que l’excès de sucre pourrait également entrainer des états dépressifs et des troubles de l’anxiété à l’adolescence. Pourtant, on en consomme bien trop ! Car même si on n’a pas l’impression d'en consommer tant, il faut savoir que la plupart des sucres sont « dissimulés » dans des aliments transformés. Comment reconnaitre ces sucres cachés ?

     

    Reconnaître les aliments qui contiennent

    trop de sucre

     

    Reconnaitre les aliments qui contiennent trop de sucre

    Si cela peut paraitre logique, ça ne fait pas de mal de le rappeler !

     

    D’énormes quantités de sucre sont consommées à travers les gâteaux, les pâtisseries, la confiture, la pâte à tartiner, le chocolat, les biscuits, les desserts laitiers et les sodas et jus de fruits.

    Par exemple, on compte environ 4 grammes de sucre dans un carré de chocolat au lait, 30 grammes de sucre dans une canette de jus de fruits, 440 grammes dans un pot de Nutella… Tout en sachant que l’OMS recommande de ne pas dépasser 25 grammes de sucre par jour. 

     

    Savoir que salé ne signifie pas

    « pas sucré » !

     

    Savoir que salé ne signifie pas « pas sucré » !

    Vous pensez que les biscuits apéritifs ne sont pas sucrés ?

     

    Faux ! On trouve du sucre dans tous les biscuits apéritifs (sirop de glucose, fructose…), dans les sauces mayonnaise et ketchup, dans les pizzassurgelées, dans les carottes râpées, le pain de mie, les soupes industrielles, les vinaigrettes

    De manière générale, retenez que quasiment tous les plats préparés contiennent du sucre.

     

    Décoder le jargon industriel

     

    Décoder le jargon industriel

    Le meilleur moyen de savoir si les aliments transformés que vous achetez contiennent du sucre est de connaître les types de sucres et les nombreux pseudonymes que les industriels aiment employer

     

    On va par exemple retrouver :

    • Dextrine ;
    • Dextrose ;
    • Fructose ;
    • Sirop de maïs à forte teneur en fructose ;
    • Galactose ;
    • Glucose ;
    • Miel ;
    • Concentré de jus de fruit ;
    • Amidon hydrogéné ;
    • Maltose ;
    • Mannitol ;
    • Sirop d’érable ;
    • Mélasse ;
    • Polyols ;
    • Saccharose…

     

    Eduquer, cuisiner et manger

    « en conscience »

     

    Eduquer, cuisiner et manger « en conscience »

    Il peut être intéressant de convertir en morceaux de sucre la quantité indiquée sur l’étiquette. On se rendra ainsi plus facilement compte de la quantité qu’on s’apprête à consommer.

     

    Ensuite, pour éviter de consommer régulièrement du sucre sans même en avoir conscience, la meilleure chose à faire est de cuisiner soi-même, avec des produits frais ! Cela permet aussi de retrouver le vrai goût des choses.

    Enfin, d’un point de vue éducatif, il faut savoir qu’un goûter n’est pas forcément sucré, que les céréales industrielles sont beaucoup trop sucrées et qu’un verre de soda contient environ 8 morceaux de sucre ! Faire attention à tout cela c’est faire attention à la santé de son enfant !

     

    Marie Desbonnet 

     

    Alimentation 3:  4 astuces pour traquer les sucres cachés

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Idées de petites bouchées pour soirées cinéma à la maison

     

    Auteur : Complètement Poireau

     

    Jeune couple se préparant à écouter un film

    Quoi préparer pour une soirée cinéma en famille ou en amoureux à la maison? On vous donne quelques idées pour sortir des classiques chips, pop corn et malbouffes du marché! Chut! Ça commence!

     

    Grignotines santé pour votre soirée ciné

    À la veille des Fêtes et des décadentes bouffes, vous faites un peu plus attention à ce que vous mangez? Bonne nouvelle, on a de quoi vous satisfaire en frais de pique-assiette santé pendant que vous regardez votre film :

     

     

    Chou frisé en chips maison

    Pois chiches grillés

    Attention, c'est rapide! Avant d'appuyer sur « Play », mettez vos pois chiches dans un bol et ajoutez 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Assaisonnez avec vos épices préférées. On vous suggère le paprika, le cumin et le curry, une formule gagnante! Mélangez, étalez sur une plaque de cuisson et faites cuire 10 à 15 minutes à 180°C. Envie de croquant? Après environ 5 à 8 minutes, mettez à Broil pour le reste de la cuisson. Et c'est prêt!

     

    Pois chiches grillés faits à la maison

    Des bâtonnets de fromage maison

    Voilà une recette de bâtonnets de fromage que vous pouvez déguster tout en regardant votre série ou votre film préféré!

    Bâtonnets de fromage

    Collations pour dents sucrées

    Vous avez quelques minutes avant de commencer votre film? Gâtez vos papilles avec des recettes plus sucrées, mais tout de même santé! Vous n'avez pas besoin de crouler sous le chocolat pour votre soirée cinéma à la maison!

    Crêpe à 3 ingrédients

    Qui a dit qu'on devait se contenter des grignotines salées devant un film? Cette recette de pancake ne requiert que 3 ingrédients : 2 œufs, 1 banane et de la farine. Elle comprend même une suggestion pour ceux qui sont intolérants au gluten!

    Une crème brûlée au micro-onde

    Vous avez bien lu! Cette crème brûlée rapide ne prend que 5 ingrédients et quelques minutes. C'est parfait entre deux épisodes de votre série ou pour une pause... crème brûlée!

     

    Crème brûlée

     

    Alimentation 3:  Idées de petites bouchées pour soirées cinéma à la maison

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    10 RECETTES DE SOUPES

    GOURMANDES POUR SE RÉGALER

    TOUT L’HIVER

    Brrrr, il fait si froid dehors.


    Alors, pour me réchauffer, j’adore remplir mon bol de soupe les soirs d’hiver
    Sentir la chaleur émaner de ce bouillon réconfortant, les douces odeurs des légumes cuisinés, les fils de fromage qui s’étirent à chaque cuillerée, l’effet à la fois nourrissant et déculpabilisant de ce mets « léger » (les légumes c’est bon pour le régime, après une bonne raclette !).


    Bref, si je m’écoutais, j’en ferai chaque soir, à tous les goûts possibles et imaginables ! Sauf qu’à part la soupe « poireau-pomme de terre-carottes (les seuls légumes que j’ai souvent dans le frigo), je n’ai pas toujours beaucoup d’inspiration pour surprendre mon palais et celui de mes invités…


    Je savais qu’en me tournant vers mes petits blogs adorés, je trouverai de jolies recettes !!! Voici une petites sélection de celles qui m’ont tout de suite fait saliver. Mmmmh j’espère que vous vous régalerez :o)

     

    IMAGE : Cliquez sur les photos pour découvrir les recettes

     

    Entrez dans l’univers de La Tartine Gourmande… et régalez-vous avec cette délicieuse soupe de moules revisitée de façon exotique (la recette est écrite en français à la fin de son article).

     

    IMAGE : Soupe de moules au lait de coco

    Soupe de moules au lait de coco de La Tartine Gourmande

     

    Oulala que c’est gourmand tout ça ! Une tartine de fromage fondu, quelques éclats de noix, le tout sur fond de potiron et de lentilles lentement cuits en cocotte… Merci Chef Nini !!

    IMAGE : Soupe de potiron lentilles et tartine de Pont l'Eveque

    Soupe de potiron lentilles et tartine de Pont l'Evêque de "Chef Nini"

     

    Qui a déjà pensé à recycler ses fanes de carottes en un bon potage fumant ?
    La Raffinerie Culinaire pardi !!! Toujours à la recherche de petites recettes hors du commun, ce super blog vous donnera la formule magique pour réaliser cette soupe à tomber…

    IMAGE : Soupe de fanes de carottes au saint Moret

    Soupe de fanes de carottes au saint Moret via "La Raffinerie Culinaire"

     

    Des panais, des pommes, des épices, du bon goût… Voilà ce que vous propose Juliette du blog « Je Peux Lécher La Cuillère ? » La cuillère, le plat, le bol…
    Je crois qu’avec cette recette là, on va tout lécher pour n’en laisser plus aucune trace !!!

    IMAGE : Soupe de panais et pommes

    Soupe de panais et pommes de "Je Peux Lécher La Cuillère"

     

    Avec ce délicieux velouté de champignons du blog 3 Fois Par Jour, je crois que je serai effectivement capable de manger de la soupe au petit déjeuner (avec une petite tartine beurrée à côté). Mmmmh !

    IMAGE : Creme de champignons

    Crème de champignons de "3 Fois Par Jour"

     

    Il n’y a pas un hiver qui peut se passer de la traditionnelle soupe à l’oignon…
    C’est tellement simple, c’est tellement BON !
    Merci Objectif Zéro Miette… Là, on peut dire que l’objectif est atteint !

    IMAGE : Soupe à l'oignon

    Soupe à l'oignon de "Objectif Zéro Miettes"

     

    Quand Dorian Cuisine, vous pouvez être sûr de vous lécher les babines.
    Si cette souplette vous plait, venez découvrir ses mille et une recettes sur son extraordinaire blog. Moi en tout cas, je l’adore !

    IMAGE : Soupe du sud aux lentilles, pois chiches et herbes

    Soupe du sud aux lentilles, pois chiches et herbes de "Dorian Cuisine"

     

    Si c’est pas une soupe spéciale hiver, ça ! Rien qu’en regardant cette sublime recette du Knot Magazine, on se téléporte sur les pistes enneigées à la montagne… Un régal !

    IMAGE : Soupe blanche aux topinambours et noix de coco

    Soupe blanche aux topinambours et noix de coco de Knot Magazine

     

    Ce n’est pas une soupe, non… Celle là, c’est une oeuvre d’art ! Du croquant avec les éclats de noisettes, de la douceur avec la poire et du généreux avec le butternut. Food For Love, tu nous fait rêver !

    IMAGE : Velouté de Butternut et Poire, éclats de noisettes et Saint Agur

    Velouté de Butternut et Poire, éclats de noisettes et Saint Agur de "Food For Love"

     

    Hummm… Toutes ces recettes semblent parfaites, mais… il manque quelque chose, non ? De la châtaigne bien sûr !!! Et du cèleri pardi !
    Merci Bergeou d’avoir pensé à TOUT !

    IMAGE : Velouté de chataigne et celeri

    Velouté de châtaigne et céleri de "Chez Bergeou"

     

    Alimentation 3:  10 RECETTES DE SOUPES GOURMANDES POUR SE RÉGALER TOUT L’HIVER

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    La Chassagnette, un potager et un

    chef étoilé

     

     
     

    Alimentation 3:  La Chassagnette, un potager et un chef étoilé

     
     
    La Chassagnette

    Au cœur du jardin – potager et verger – de deux hectares cultivés en biodynamie, trône une ancienne fontaine de pierre.

     

    En pleine Camargue, à La Chassagnette, l’étoilé Armand Arnal a installé sa cuisine au sein d’un potager. Une carte durable qui invente un nouveau rapport au temps et à la terre.

     
     

    Un jardin, dixit Erik Orsenna, « c’est de la philosophie rendue visible ». Et délectable, pourrait ajouter le chef Armand Arnal. La philosophie potagère de cette toque horticole n’a rien mais vraiment rien d’une passade écolo qui met du vert aux fourneaux pour mieux attirer le gastro-gogo. Voilà dix ans que l’homme cultive son jardin : deux hectares de Camargue à l’orée d’une ancienne bergerie devenue le relais de bouche de La Chassagnette.

     

    Chaque matin, il y récolte légumes, fruits, fleurs, herbes et aromates qui font le florilège de ses assiettes étoilées. Seules quelques dizaines de mètres séparent cet éden gastronomique des cuisines et des tables en bois de la tonnelle, lesquelles, le soir venu, s’étoilent de loupiotes de bal popu. « Dès que j’ai passé le premier ponton, je suis tombé amoureux du lieu », sourit celui qui, durant six années new-yorkaises, a connu l’effervescence de la Grosse Pomme et de la galaxie Ducasse, avant de se poser dans ce pays d’Arles et de cocagne pour y créer une cuisine au panier. Accompagné de quatre jardiniers, il y réinvente un rapport au temps, à la terre, au végétal.

     

    Au rythme des saisons

     

    Alimentation 3:  La Chassagnette, un potager et un chef étoilé


    Le chef, Armand Arnal, sert sous la tonnelle à l’ombre des canisses.

    Chaque intitulé des plats de ce chef buissonnier est une ode à une des deux cents variétés qui s’épanouissent dans ce biotope camarguais au rythme de poussées de sève saisonnières : tomates anciennes, poireaux crayon, courges spaghetti, herbes folles, mais aussi saveurs voyageuses découvertes au détour de ses pérégrinations et qui ont trouvé là terre d’adoption. Sa carte se lit comme un herbier égrenant, semaine après semaine, le fruit de ses récoltes cuisiné à l’instinct et sur l’instant. Car dans ses assiettes, c’est bien le jardin qui donne le « la ».

     

    Les recettes du chef étoilé Armand Arnal

     

    Miroir inversé de la cuisine classique, viandes et poissons viennent en garniture, voire en simple assaisonnement. Et quand ces nourritures animales s’invitent au festin, elles ne mentent pas sur leur origine : locale et racée. Agneau du berger d’à côté, canard des étangs, taureau des manades, poissons pris au filet des pêcheurs de Vaccarès… Et si le gluten a disparu de son pain, ce n’est pas, là encore, par effet de mode, mais parce que le riz de Camargue donne une farine à nulle autre pareille.

     

    Carte écopotagère

     

    Alimentation 3:  La Chassagnette, un potager et un chef étoilé


    Grenadiers aux fruits rebondis, figuiers odorants, aubergines, piments et poivrons multicolores... Quelques 350 variétés de fruits, de légumes et d’herbes sont cultivées à la Chassagnette.

    En un mot, ce chef durable - chez lui, fanes de betterave ou de navet, rien se perd - est capable de vous transformer trois racines piochées dans son potager en une montagne d’émotions, en un haïku légumier à tomber. Car, à l’instar des Cent Mille Milliards de poèmes, de Raymond Queneau, c’est à cent mille milliards d’expériences gustatives qu’il vous invite. Et ces agapes à la verve potagère vont, pour peu que l’on résiste à l’appel - naturel et local - de Bacchus, jusqu’à se mettre en accord avec des jus et des décoctions maison. Avec Armand Arnal, la gastronomie est définitivement dans le pré.

     

    Alimentation 3:  La Chassagnette, un potager et un chef étoilé

     
     
    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique