• Art et culture 2.....7 statues célèbres inspirées par les contes de fées

         

    7 statues célèbres inspirées par les contes de fées

    Ces statues représentent les personnages de contes pour enfants

    Vos parents, grand-parents et arrière-grands-parents se sont servis des contes de fées pour vous raconter des histoires dans votre lit pour vous endormir. Ces histoires ont diverti les enfants, inspiré des écrivains, et trouvé une place importante dans la culture contemporaine. Beaucoup de personnages de contes de fées ont été immortalisés par des statues qui se dressent sur ​​les places publiques, dans les jardins un peu partout dans le monde. Toolito vous emmène autour du monde à la recherche des statues les plus célèbres représentant les personnages du monde magique des contes de fées.

    La Petite Sirène à Copenhague

    Petite sirène, little mermaid statue Copenhague

    Flickr – News Oresund

    La statue de la Petite Sirène (ou Little Mermaid) est située sur la promenade Langelinie, dans le parc Churchill, à Copenhague, au Danemark. La statue en bronze, dont la taille est proche de celle d’un humain, est assise sur un rocher au bord de l’eau. Inspirée du conte de Hans Christian Andersen (1837), la petite statue, peu imposante, est une icône de la ville, et a été une attraction touristique majeure depuis 1913 dans la capitale danoise.

    den lille havfrue Copenhague

    Flickr – Judith

    La statue a subi du vandalisme à de nombreuses reprises au cours de ses 100 ans d’existence. Elle a été peinte plusieurs fois, a eu son bras droit amputé, s’est faite décapité trois fois, et a même été poussée de son rocher en 2003. Deux fois, on l’a vêtit d’une burqa et un gode a même été fixé à la main de la statue. Heureusement, à chaque fois, la statue a été restaurée. En 2006, la ville de Copenhague a annoncé que la statue serait déplacée plus loin dans le port, afin d’éviter d’autres actes de vandalisme et empêcher les touristes de grimper sur la statue. Mais cela n’a pas encore été fait…

    Le troll de Fremont à Seattle

    Troll de Fremont à Seattle

    Flickr – Dale Matteson

    Le troll de Fremont (ou Fremont Troll) est une sculpture en béton de 5,5 mètres de haut que l’on trouve sous le George Washington Memorial Bridge (appelé également Aurora Bridge). Le troll écrase dans sa main gauche une Volkswagen Coccinelle, portant une plaque d’immatriculation de la Californie, comme si elle venait de glisser depuis la route. Cette statue se base sur le conte norvégien « Les trois boucs bourrus » (The Three Billy Goats Gruff de Peter Christen Asbjørnsen et Jørgen Moe) et a été construite par quatre artistes de la région de Seattle pour le « Fremont Arts Council » en 1990, pour réhabiliter une zone particulièrement moche dans le quartier. Les visiteurs sont invités à grimper sur lui ou essayer de lui crever l’œil (sympa).

    « Peter Pan in Kensington Gardens » à Londres

    Peter Pan, Kensington Gardens, Londres

    Flickr – Amanda Slater

    Une statue en bronze de Peter Pan, « le garçon qui ne voulait pas grandir », se trouve dans les jardins de Kensington, à côté de Hyde Park, à Londres. L’emplacement exact a été choisi par le créateur de Peter Pan, J. M. Barrie. Ce dernier a vécu proche des jardins de Kensington et publie sa première nouvelle sur Peter Pan en 1902, en s’inspirant du parc. Dans son conte de Peter Pan, « Le Petit Oiseau Blanc » (The Little White Bird), Peter s’envole de sa chambre à côté du lac Long Water en direction de l’endroit où la statue trône à présent.

    Statue de Peter Pan, jardins de Kensington, Londres

    Flickr – Amanda Slater

    Barrie a commencé à penser à la statue de Peter Pan en 1906. Il a pris des photos d’un enfant de 6 ans, Michael Llewelyn Davies, portant un costume de Peter Pan pour aider le sculpteur à recréer ce qu’il voyait. En 1912, il a enfin trouvé la personne qui ferait la statue, Sir George Frampton, et le 1er mai de cette même année, la sculpture était en place dans les jardins de Kensington.

    Alice au pays des merveilles dans Central Park à New York

    Statue d'Alice au pays des merveilles, Central Park, New York

    Flickr – Matthew X. Kiernan

    Probablement la sculpture la plus aimée de Central Park, à New York, c’est une illustration en bronze d’un groupe de personnages du classique de Lewis Carroll « Alice au pays des merveilles » (1865). La sculpture n’a pas été modelée à partir des illustrations originales de John Tenniel qui ont été utilisées dans la première édition publiée du livre. La pièce maîtresse évidente de l’œuvre, Alice, qui représente le visage de la fille de José de Creeft (le sculpteur), Donna, est présentée assise sur un champignon géant regardant vers une montre de poche tenue par le Lapin blanc. Apparaissant par dessus l’épaule d’Alice se trouve le chat du Cheshire, et autour d’elle le Loir, le chat d’Alice Dinah, et le Chapelier fou. La statue se dresse à 3,35 m de haut et les enfants sont invités à monter dessus pour rejoindre Alice et ses amis.

    « Make Way for Ducklings », à Boston

    Statue Make Way for Ducklings à Boston

    Flickr – Karim Rezk

    La statue de Make Way for Ducklings (« Faites de la Place pour les Canetons ») représentant Mme Mallard (la mère) et sa couvée de huit canetons est une attraction que l’on trouve dans le Boston Public Garden. Les statues sont basées sur l’histoire pour enfants écrite par Robert McCloskey et publiée en 1941. Le livre suit un couple de canards colverts qui choisissent une île dans le lagon du parc de Boston comme endroit pour élever leur famille.

    Les Musiciens de Brême, à Brême, en Allemagne

    Statue Les Musiciens de Brême, en Allemagne

    Flickr – Shih-Pei Chang

    Les Musiciens de Brême du conte des frères Grimm de 1857 sont immortalisés en bronze sur le côté ouest de l’hôtel de ville de Brême. L’âne, le chien, le chat et le coq sont là depuis 1951. Dans le conte, les animaux quittent leurs maîtres voulant s’en débarrasser, à la recherche d’une vie libre. Ils choisissent Brême pour destination mais découvrent en chemin une maison habitée par des voleurs. Ils se débarrassent d’eux en leur faisant peur : chaque animaux monte sur le dos de l’autre et les voleurs s’enfuient. C’est cette scène que le sculpteur Gerhard Marcks a illustré.

    Le Joueur de flûte de Hamelin à Hamelin, en Allemagne

    Statue Le Joueur de flûte de Hamelin en Allemagne

    Flickr – WrldVoyagr

    Situé sur la rivière Weser en Basse-Saxe, en Allemagne, la ville de Hamelin a été rendue célèbre par l’histoire médiévale qui raconte une tragédie qui s’est abattue sur la ville au XIIIe siècle. Selon la légende, en 1284 la ville était infestée de rats. Un homme tout de couleurs vêtu est apparu et a décidé de se débarrasser des rats en échange d’un paiement de mille écus. L’homme joua de la flûte pour attirer les rats dans la rivière Weser et ainsi les tuer. Malgré son succès, les habitants refusèrent de payer le dératiseur et le chassèrent à coup de pierres. L’homme quitta la ville en colère, mais promis de revenir quelque temps plus tard, cherchant à se venger. Le jour des Saints Jean et Paul (le 26 juin), alors que les habitants étaient à l’église, il joua de sa flûte à nouveau, pour attirer cette fois les enfants de Hamelin. Cent trente garçons et filles le suivirent hors de la ville et les parents ne les revirent jamais. Partout dans la ville on trouve des références à ce conte.

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :