• Art et culture 2....Jérusalem, cité millénaire en Terre sainte

     

    Jérusalem, cité millénaire en Terre sainte

    Jérusalem
    Pôle fondateur des trois grandes religions monothéistes, Jérusalem exerce depuis des siècles, et dans le monde entier, une influence spirituelle et culturelle immense. Ce berceau de la foi regorge de monuments architecturaux et historiques authentiques. En image, le Dôme du Rocher, vu depuis le Mont des Oliviers, se dégage majestueusement du panorama.
    ©  Jean-luc Bergel

    La vieille ville de Jérusalem

    Vieille ville de Jérusalem
    La vieille ville de Jérusalem, entourée de remparts datant de l'Empire ottoman, renferme des monuments d'une portée symbolique et sacrée pour les trois religions monothéistes que sont le christianisme, le judaïsme et l'islam. En image, la basilique du Saint-Sépulcre dans la vieille ville, l'un des plus hauts lieux du christianisme.
    ©  Pascal06 / Fotolia

    Le Saint-Sépulcre, au coeur du quartier chrétien

    Saint-Sépulcre
    Érigé entre 326 et 335 par l'empereur romain Constantin, le Saint-Sépulcre est un sanctuaire édifié sur le site de la crucifixion, de l'ensevelissement et de la résurrection du Christ. En image, la coupole du catholicon, reconstruite après le séisme de 1927, domine la nef de l'Église des Croisés
    ©  iStockphoto / Thinkstock

    Marchés couverts et souks

    Souk de Jérusalem
    Au souk El-Dabbagha, les vendeurs de souvenirs sont situés à quelques pas de la basilique du Saint-Sépulcre. Dans le quartier musulman de la vieille ville, il existe également le Souk central, un marché couvert qui a su conserver l'atmosphère d'un bazar oriental.
    ©  Claude Gortchakoff

    Le Dôme du Rocher, au coeur de la vieille ville

    Dôme du Rocher
    Dans le quartier musulman, le Dôme du Rocher domine la vieille ville, depuis plus de 13 siècles. Érigé en 688 par le calife omeyyade Abd el-Malik, ce lieu de pèlerinage est l'une des créations esthétiques majeures des plus somptueuses de l'architecture arabe. 
    ©  John Foxx / Stockbyte / Thinkstock

    L'intérieur éblouissant de la coupole

    Coupole du Dôme du Rocher
    L'intérieur de la coupole du Dôme du Rocher est décoré de somptueux motifs floraux. Des mosaïques de couleur vert et or créent une vibration sur la paroi du tambour.
    ©  iStockphoto / Thinkstock

    Géométrie et couleurs inédites

    Faiences du Dôme du Rocher
    Le Dôme du Rocher a une géométrie parfaite : ses côtés sont de mesure égale au diamètre de la coupole et chaque point de l'édifice dérive du rocher central. L'observateur peut ainsi voir le Rocher à quelque endroit qu'il se trouve. Le bâtiment est ornementé, à l'extérieur, de carreaux reproduisant des faïences perses aux couleurs sublimes.
    ©  Medioimages / Photodisc / Thinkstock

    Promenade dans Jérusalem-Ouest

    Jérusalem-Ouest
    Jérusalem-Ouest, dont la rue de Jaffa, en image, en est l'un des principaux axes, fut désignée par la loi israélienne de Jérusalem, en 1949, comme capitale d'Israël. Or, la communauté internationale n'accepta pas cet état de fait. A la suite de la guerre des Six Jours en 1967, la proclamation de Jérusalem réunifiée comme capitale ne fut pas plus acceptée et fît l'objet de controverses médiatiques de grandes envergures.
    ©  Hemera / Thinkstock

    La Citadelle et son arc en ruines

    Citadelle de Jérusalem
    La Citadelle, construite au IIe siècle avant J.C., est située près de la porte de Jaffa dans la vieille ville de Jérusalem. Elle abrite d'importants vestiges archéologiques et un musée qui retrace l'histoire de Jérusalem. En image, l'arc en ruine de la cour.
    ©  Pascal06 / Fotolia

    L'emblématique Tour de David

    Tour de David de Jérusalem
    La Tour de David a survécu aux outrages du temps et se dresse sur une hauteur de 20 mètres dans l'enceinte de la Citadelle. C'est depuis la Citadelle que Pilate aurait déclaré la condamnation de Jésus.
    ©  Pascal06 / Fotolia

    Dans le tombeau du Christ

    Basilique du Saint-Sépulcre
    Le Saint-Sépulcre, qui renferme le Tombeau du Christ, est une propriété commune des Églises grecque orthodoxe, catholique romaine et arménienne.
    ©  Zaidi Didi

    Recueillement au Saint-Sépulcre

    Autel du Saint-Sépulcre
    Parmi les innombrables lieux de prière qu'abrite le sanctuaire, l'autel du Stabat Mater commémore la crucifixion et la mise au tombeau du Christ.
    ©  Michel Seban

    Vieille bâtisse chrétienne

    Vieille bâtisse de Jérusalem
    La communauté chrétienne s'est fortement développée dans la partie nord-ouest de la vieille ville. Lieux de culte et patriarcats abondent dans ce quartier paisible.
    ©  Pascal06 / Fotolia

    Des édifices religieux flamboyants

    Sainte-Marie-Madeleine et Dôme du RocherSainte-Marie-Madeleine et Dôme du Rocher
    L'Église russe orthodoxe Sainte-Marie-Madeleine, commandée par le tsar Alexandre III.
    ©  Medioimages / Photodisc / Thinkstock

    L'église orthodoxe de Jérusalem

    Eglise orthodoxe
    De style moscovite, l'église Sainte-Marie-Madeleine, édifiée en mémoire de la mère du tsar Alexandre III, possède 7 magnifiques dômes dorés en forme de bulbe.
    ©  Toulonvar93 / Fotolia

    Saint-Jacques, joyau du patriarcat arménien

    Cathédrale Saint-Jacques de Jérusalem
    La cathédrale fut construite au cours du XIIe siècle sur les ruines d'une église géorgienne, sur la tombe de l'apôtre saint Jacques le Majeur, tué par Hérode. Sa structure typique de l'époque des Croisades est restée intacte malgré les siècles. Elle a servi de refuge à la communauté arménienne, et est aujourd'hui un symbole important pour toute la diaspora.
    ©  World Monument Fund

    Le quartier juif de Jérusalem

    Quartier juif de Jérusalem
    Ce quartier est celui le mieux conservé de la vieille ville, en raison de sa reconstruction suite aux importants dégâts causés par la Guerre des Six Jours en 1967. Son architecture aux arcs brisés, coupoles et balcons fermés, venelles et escaliers extérieurs, ont subi d'harmonieux ajouts modernes.
    ©  Medioimages / Photodisc / Thinkstock

    Le mur occidental, lieu sacré des juifs

    Mur des Lamentations
    Le Mur occidental, appelé par les Occidentaux  mur des Lamentations, et par les juifs Kotel, est le seul vestige qu'il reste du Second Temple de Jérusalem rasé par les Romains en 70. Il est révéré par les juifs pour sa proximité avec le Saint des Saints, situé sur le mont du Temple.
    ©  Amerouche Kies

    La prière devant le Kotel

    Prières au mur des lamentations
    La coutume juive veut qu'on y dépose des vœux, souvent sous forme de prières, écrits sur des petits papiers qui sont pliés puis glissés dans les fentes séparant chaque pierres du fameux mur.
    ©  iStockphoto / Thinkstock

    Cérémonie sur le mont des Oliviers

    Mont des Oliviers
    Le mont des Oliviers est situé à l'est de la vieille ville, sur une colline. Il est aujourd'hui associé aux derniers jours du Christ et est un lieu de pèlerinage important.
    ©  Françoise Villard

    Jérusalem vu depuis le mont des oliviers

    Jérusalem vu depuis le mont des oliviers
    Le mont des Oliviers est également réputé pour son superbe panorama sur Jérusalem, qu'il offre depuis son sommet.
    ©  Amerouche Kies

    Le plus ancien et vaste cimetière juif au monde

    Cimetière juif de Jérusalem
    Le mont des Oliviers sert de cimetière depuis le IIIe millénaire avant J.C. Le versant du mont dominant la partie de la vallée du Cédron est un lieu de sépulture juif très prisé.
    ©  Hemera / Thinkstock

    Le jardin de Gethsémani et ses oliviers

    Jardin de Gethsémani
    Gethsémani est un jardin planté d'oliviers centenaires sur le mont, face à Jérusalem. Il est connu dans les Évangiles pour être le lieu où ont prié Jésus et les apôtres avant la Crucifixion.
    ©  Jean Pisanté

    La basilique de l'Agonie

    Basilique de l'Agonie à Jérusalem
    Appelée également "église de Toutes-les-Nations", la basilique de l'Agonie est dressée dans le jardin de Gethsémani. Le Christ y aurait prié toute la nuit précédant son arrestation.
    ©  iStockphoto / Thinkstock

    L'église du Pater Noster

    L'église du Pater Noster à Jérusalem
    Édifiée en XIXe siècle, cette église se dresse au-dessus de la grotte où le Christ avait enseigné la prière du "Notre Père" à ses disciples. En image, les panneaux carrelés portant la prière écrite dans plus de 60 langues du monde.
    ©  Christiane Sors

    Les tombes millénaires de la vallée du Cédron

    Vallée du Cédron
    Située entre Jérusalem et le mont des Oliviers, la vallée du Cédron conserve des tombes taillées dans le roc depuis les IIe et 1er siècles avant J.C. D'après l'Ancien Testament, c'est dans cette vallée que les morts ressusciteront au jour du Jugement dernier.
    ©  Hemera Technologies / AbleStock.com / Thinkstock

    Le Tombeau du roi David sur le Mont Sion

    Tombeau du roi David
    Le Mont Sion, une petite colline hors de la vieille ville, abrite l'un des lieux saints du judaïsme : le Tombeau du roi David, dans l'édifice qui contient également le Cénacle, la salle où le Christ aurait pris son dernier repas. 
    ©  Medioimages / Photodisc / Thinkstock

    Golgotha, lieu du supplice

    Golgotha
    Dans la Basilique du Saint-Sépulcre, deux chapelles se partagent l'espace du Golgotha, traduit par "calvaire" en latin : le lieu où aurait été supplicié le Christ. La chapelle grecque orthodoxe, ici en image, renferme le rocher du Golgotha, recouvert d'un autel surmonté d'une vitre, dans lequel aurait été plantée la croix.
    ©  Guilène Abid

    La Pierre de l'Onction, objet de vénération

    Pierre de l'Onction
    C'est dans la basilique du Saint-Sépulcre que le corps de Jésus Christ fut enveloppé, par Joseph d'Arimathie, avant son inhumation. Ce lieu est vénéré depuis le Moyen Âge, cependant, la pierre actuelle date de 1810.
    ©  Patrick Delevoy

    Les remparts de Jérusalem

    Remparts de Jérusalem
    Des murailles successives ont existé à Jérusalem à différentes époques, depuis celles du roi David aux environs de 1004 av. J.-C. Les dernières ont été dressées autour de la vieille ville entre 1535 et 1538 par le sultan Soliman le Magnifique, à l'époque ottomane.
    ©  Toulonvar93 / Fotolia

    Yad Vashem, Mémorial de l'Holocauste

    Mémorial de l'Holocauste
    Yad Vashem, signifiant "un monument et un nom", regroupe à la fois un musée, un institut de recherche et d'archives, et 20 mémoriaux de plus de 6 millions de victimes de la Shoah mise en place par les nazis.
    ©  Medioimages / Photodisc / Thinkstock

    Jérusalem, d'un quartier à l'autre

    Quartiers de JérusalemQuartiers de Jérusalem
    L'église Saint-Marc est le siège de la communauté syrienne orthodoxe dans le quartier chrétien.
    ©  Marie-Jo Golovine

    Dans une rue passante

    Rues de Jérusalem
    Dans les rues, les piétons trouveront dans les souks presque tous les articles artisanaux de la région. Jérusalem est l'endroit idéal pour acheter des céramiques, des bijoux et des verreries.
    ©  Ephraim Loeb

    Un pain symbolique à Jérusalem

    Pain à Jérusalem
    A Jérusalem, le pain symbolise pour les chrétiens le pain rompu lors du dernier repas du Christ le jeudi Saint. Du côté des juifs, chaque jeudi soir, des centaines de boulangers tressent les hallot : le pain traditionnel du Shabbat.
    ©  iStockphoto / Thinkstock

    Knesset, symbole de l'Etat d'Israël

    Knesset à Jérusalem
    La Knesset est le nom donné au Parlement israélien qui comprend 120 membres. Devant l'entrée du bâtiment, se dresse une haute menora de pierre réalisée par le sculpteur britannique Benno Elkan. Les sept branches de ce chandelier géant représentent les moments clés de l'histoire du peuple juif.
    ©  iStockphoto / Thinkstock

    Jérusalem sous la neige

    Jérusalem l'hiver
    Il neige presque chaque hiver à Jérusalem. Et, bonne nouvelle, il n'y pleut pratiquement jamais entre les mois d'avril et d'octobre !
    ©  Marc Sellem

    Faune et flore autour de Jérusalem

    Faune et flore en Terre Sainte
    La Terre Sainte est située sur l'un des principaux itinéraires de migration d'oiseaux, notamment les échassiers. Plusieurs plantes de la région portent des noms inspirés de la Bible.
    ©  Jean Pisanté

    La Jérusalem moderne et son pont suspendu

    Jérusalem moderne
    Un gigantesque pont suspendu, œuvre de l'architecte espagnol Santiago Calatrava, a été inauguré le 25 juin 2008, à Jérusalem-Ouest, en dehors de la vieille ville. Le pont a une structure de 4 300 tonnes d'acier maintenue par 66 câbles et s'étirant sur 360 mètres à une hauteur atteignant jusqu'à 120 mètres...Y circulera le futur tramway en construction à Jérusalem.
    ©  Ephraim Loeb

    Sur le chemin, d'est en ouest

    CheminChemin
    Retour de l'école dans le quartier est de la ville
    ©  Clélia Sainte-Cluque

    Jérusalem, un labyrinthe de merveilles

    Jérusalem, un labyrinthe de merveilles
    Jérusalem se prête très bien à une exploration à pied, notamment dans la vieille ville en raison de l'étroitesse des rues et des nombreux escaliers présents. Monter sur les remparts offre un panorama mystique. En image, vue sur le Dôme du Rocher et le Mur occidental.
    ©  Marie-Jo Golovine

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :