• Livre à Lire: Le livre d’Aron de Jim Shepard + extrait du livre

     

    Le livre d’Aron de Jim Shepard

     

    Livre à Lire:  Le livre d’Aron de Jim Shepard + extrait du livre


    La critique a encensé ce nouveau roman de Jim Shepard, qualifié de « petit chef-d’œuvre ». Découvrez ce qu’en ont pensé les membres de notre Club de lecture.

     

    Par Monique Roy du magazine Châtelaine

     

    L’histoire

    1940. La vie quotidienne dans le ghetto de Varsovie relatée par un garçon de neuf ans. La cruauté de la Gestapo se raffine chaque jour, l’étau se referme sur les familles juives, brisées par la maladie, la famine, leur dignité piétinée. L’air «parfaitement inoffensif» d’Aron lui permet de survivre grâce à des combines souvent risquées et, surtout, à la présence du « Vieux Docteur », véritable ange gardien des enfants.

    Les personnages

    Aron, gamin lunatique et sensible qui adore sa maman; débrouillard et courageux par la force des choses. Ses camarades d’infortune: fillettes rêvant de «patates frites à l’huile», petits caïds vivant de magouilles. Janusz Korczak, pseudonyme du docteur Henryk Goldszmit, pédiatre, pédagogue et écrivain né en 1878, ayant consacré ses dernières années à recueillir les jeunes abandonnés dans son orphelinat du ghetto.

     

    Pourquoi le lire

    La barbarie est là. Indéniable, insoutenable, inhumaine. Exposée sans pathos, à hauteur d’un enfant partagé entre incompréhension et élan vital. Mais la bonté pure est aussi présente, incarnée par ce médecin héroïque, personnage ayant existé et dont la vie a inspiré plusieurs livres, et le film Korczak, du cinéaste Andrzej Wajda (1990).

     

    Livre à Lire:  Le livre d’Aron de Jim Shepard + extrait du livre

    Photo: Barry Goldstein

    Jim Shepard est né au Connecticut en1956. Professeur de création littéraire. Ses romans (Le livre d’Aron est son septième) et ses nouvelles s’appuient souvent sur des faits historiques, comme le recueil Like You’d Understand, Anyway, qui comprend des histoires sur la tragédie nucléaire de Tchernobyl et le tremblement de terre en Alaska en 1964. Récompensé à plusieurs reprises, Jim Shepard est considéré par le New York Magazine comme « l’un des meilleurs écrivains inconnus » dans son pays.

    Éditions de l’Olivier, 240 pages. Traduction de Madeleine Nasalik.

     

     

    Livre à Lire:  Le livre d’Aron de Jim Shepard + extrait du livre

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :