• Livres à Lire: Le Salon du Livre de Montréal + entrevue avec une jeune auteure!

     

    Le Salon du Livre de Montréal + entrevue avec une jeune auteure!

    La 38e édition du Salon du Livre de Montréal se tiendra cette semaine. Passionnés de lecture et auteurs se rencontreront à la Place Bonaventure pour discuter, échanger et faire des trouvailles littéraires à temps pour les Fêtes!

     

    1_LIVRE_INTERNAL

    Cette année, quelques invités d’honneur seront de la partie tels José Acquelin, Kitty Crowther ainsi que Monique Proulx. Des séances de dédicaces sont aussi organisées avec certains écrivains, question de donner la chance au public de rencontrer ceux qui se cachent derrière les plumes.

     

    Ce Salon du Livre a aussi un petit quelque chose de bien spécial pour moi, car c’est le premier Salon auquel ma grande amie, Marie-Ève Gosemick, participera en tant qu’auteure. Elle qui vient tout juste de lancer son tout premier roman, Poutine pour Emporter, sera sur place pour accueillir les visiteurs avec sa joie de vivre contagieuse. À quelques jours de ce grand événement, je lui ai posé quelques questions sur le sujet. Je vous encourage à vous procurer son premier roman, qui est ultra divertissant, et se glissera si bien dans les bas de Noël…

     

    3_LIVRE_INTERNAL

     

     

    Ton premier livre, Poutine pour emporter, est paru en septembre dernier. Qu’est-ce que le livre raconte?


    C’est la crise de la (presque) trentaine d’un gars en voyage. De retour à Montréal après un mandat de consultation à Paris, Fred, un ingénieur originaire de Rimouski, trouve qu’il a passé les dernières années à aller vite vers nulle part. Coincé dans un cul-de-sac, il quitte le quotidien qu’il juge insipide pour partir en road trip en Colombie. On le suit à travers ses péripéties carnavalesques dans la jungle, sur la plage, en ville et en montagne. Il ne pose aucune limite à sa prise de risque, ce qui l’amène à rencontrer des voyageurs pas toujours nets…

     

    Y a-t-il un peu de toi dans cette histoire?


    À moitié ! C’est peut-être cliché, mais j’ai l’impression que les femmes se font plus facilement accuser de « chialer » que les hommes (le bon vieux SPM !). J’ai eu envie de voir si les remises en question sont mieux tolérées lorsqu’elles viennent d’une voix masculine, alors j’ai imaginé un antihéros de sexe opposé. Je me suis inspirée d’expériences vécues, oui, mais en me mettant dans la peau d’un gars plus téméraire que moi, ce qui donne une histoire assez décalée de ma réalité. En écrivant sur Fred en fuite de sa vie quotidienne, j’ai fui la mienne.

     

    Combien de temps as-tu mis à écrire ton premier livre?


    La question qui tue ! Un an et demi, en théorie. Une vie, si on pense à tout ce qui a servi à concevoir l’histoire. Trois ans, si on compte à partir du moment où j’ai eu l’idée concrète jusqu’à l’arrivée du livre imprimé en librairie. Comme je n’avais aucun financement, il m’a évidemment fallu continuer à travailler en même temps… disons que je n’ai pas dormi

    beaucoup ! Mais je répéterais le processus n’importe quand  :)

     

    2_LIVRE_INTERNAL

     

     

    Qu’est-ce que le Salon du Livre représentera pour toi cette année?


    La fébrilité !!! Je flotte déjà sur un nuage depuis septembre parce que la parution de mon roman est la réalisation de mon rêve d’enfant (et d’adolescente, et de jeune adulte, et d’adulte pour vrai…). Je suis une habituée du Salon du livre de Montréal en tant que lectrice, mais c’est surréel d’y être invitée à titre d’auteure cette année. Je me demande d’ailleurs bien qui se présentera à mes quatre séances de dédicaces comme je ne suis pas connue… je sourirai aux passants ! J’ai très hâte de participer à la table ronde sur la fuite dans le roman avec les auteurs de Stanké et j’espère discuter avec d’autres écrivains inspirants. Je compte les dodos comme lorsqu’on a 5 ans!

     

    Selon toi, quelles sont les qualités que doivent avoir un(e) écrivain(e)?


    Écrire ! Ça semble bête, mais un écrivain doit écrire chaque jour selon moi. Ça peut paraître facile dans une ère où on a le nez rivé sur les messages d’un écran, mais c’est justement là le défi : la création de personnages attachants et d’une intrigue porteuse de sens demande de se déconnecter. Et pour réussir à trouver la discipline (le temps !) nécessaire à terminer un roman, il faut avant tout qu’écrire soit une passion (un besoin viscéral !). Il faut aussi bouger beaucoup… ça évite de devenir fou ! Le cerveau se muscle après tout.

     

    Y aura-t-il une suite à Poutine pour emporter


    J’y travaille ! Mes personnages m’habitent trop pour les laisser de côté. Cela dit, la voix principale ne sera pas la même. Je souhaite relater un nouveau voyage mais de la perspective d’une amie de Fred, une fille. J’aimerais écrire un peu plus rapidement cette fois, alors je me donne une chance en choisissant un personnage principal plus près de moi 

    :)

    Quoi: Le salon du Livre de Montréal
    Quand: Du 18 au 23 novembre, de
    Où: Place Bonaventure

     

    Livres à Lire:  Le Salon du Livre de Montréal + entrevue avec une jeune auteure!

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :