• Mammifères 2: Tapir de montagne ou tapir des Andes

     

    Tapir de montagne ou tapir des Andes

     

     

    Le tapir de montagne également appelé tapir des Andes ou tapir laineux (Tapirus pinchaque)  habite les hautes régions andines,  en Colombie, en Equateur et au Pérou.
    Son pelage fourni lui permet de résister au froid qui règne de 2 000 m à 4 500 m d’altitude. C’est l’une des quatre espèces de tapirs qui constituent la famille des Tapiridae.

     

     

     

    Habitat

     

    Tapirus pinchaque fréquente les forêts et les prairies d’altitudes. On ne le trouve pas à moins de 2 000 m d’altitude.

     

     

    Portrait

     

    C’est la plus petite des quatre espèces. Son poids varie de 136 à 182 kg. Son pelage est très fourni afin de le protéger du froid. La robe varie du brun au noir avec des poils d’environ 2,5 cm de long.

     

    Tapir des montagnes

    Tapir des Andes (Tapirus pinchaque). By Elissa Berver

     

    Les lèvres et les bouts des oreilles blancs caractérisent également ce tapir. De plus, contrairement aux autres espèces, les yeux sont assez grands. Ces derniers sont normalement bruns mais certains individus ont les yeux bleuâtres. D’après une étude, cette couleur anormale serait due à une exposition excessive à la lumière.

     

    Alimentation

     

    Chaque individu possède un territoire d’environ  880 hectares. Ils s’alimentent la nuit de feuilles, d’arbustes, de baies et d’herbe.

     

    Reproduction

     

    Comme pour les autres espèces, la femelle met au monde un seul jeune, exceptionnellement deux.

     

    Jeune tapir des montagnes

    Jeune tapir de montagne. By Just Chaos

     

    La période de gestation est en moyenne de 398 jours. L’intervalle entre les naissances est d’environ 2 ans.
    Le nouveau-né pèse environ 4 kg.

     

    Conservation

     

    Cette espèce est en danger d’extinction. On estime qu’il ne reste qu’environ 2 000 individus en liberté.
    La destruction des forêts est la principale cause de cette extinction. Le tapir de montagne ne supporte pas la captivité ce qui ne donne guère de chance à cette espèce de survivre au-delà des 20 prochaines années. Quelques rares zoos en hébergent et la reproduction en captivité est très rare.

     

    Malgré leur raréfaction, ils continuent à être chassés pour leur viande, leur peau et pour servir d’ingrédients à des remèdes médicinaux.

     

    Tapir des montagnes

    Jusqu'à 6 mois, la robe des jeunes tapirs est rayée de blanc. By Just Chaos

     

    Pour sauver cette espèce, il faudrait préserver une grande partie de leur habitat et donner aux populations locales une aide économique.


    Autant dire que cela relève presque de l’utopie.

     

    Il n’existe qu’un seul parc régional en Colombie dans lequel les tapirs des Andes sont protégés. Malheureusement, la population est bien insuffisante pour garantir une reproduction sans consanguinité.

     

    Classification: Animalia. Chordata. Vertebrata. Mammalia. Perissodactyla. Tapiridae. Tapirus

     

    V.Battaglia (09.06.2008)

     

     

    Références et crédit photographique

    Elizabeth Royte . The Tapir's Morning Bath: Solving the Mysteries of the Tropical Rain Forest. Mariner Books 2002
    IUCN/SSC Tapir Specialist Group . Tapirs: Status Survey And Conservation Action Plan . World Conservation Union 1997

    Les photos, sauf mention contraire, sont sous licence creative commons

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :