• Médecine: Comment l'art réduit le stress + vidéo

     

    Comment l'art réduit le stress

     

    L’art-thérapie est utilisée pour réduire le stress, quel que soit le niveau artistique de l'individu. Des chercheurs américains ont prouvé que la pratique d'une activité artistique permet effectivement de réduire le taux d’une hormone du stress : le cortisol.

     
     

    Les coloriages mandalas sont à la mode. Ils auraient un effet apaisant. © tomertu, Shutterstock

    Les coloriages mandalas sont à la mode. Ils auraient un effet apaisant. © tomertu, Shutterstock

     
     

    Faire du coloriage, du dessin, du modelage ou du collage peut-il réduire les symptômes de l'anxiété ? Des chercheurs américains de l'université de Drexel ont cherché à comprendre si pratiquer l'art sous différentes formes pouvait faire baisser les niveaux de cortisol dans le corps, l'hormone du stress.

     

    Pour les besoins de l'étude, 39 adultes âgés de 18 à 59 ans ont participé à des activités artistiques lors d'une séance de 45 minutes. Leur taux de cortisol a été relevé avant et après la session, via des prélèvements de salive. Des marqueurs et du papier, de l'argile et du matériel de collage ont été mis à la disposition des participants. L'art-thérapeute encadrant la séance a laissé volontairement le déroulé de l'expérience le plus libre possible, pour que les "artistes" puissent suivre leurs envies.

     

    À l'issue de l'expérience, les chercheurs ont constaté que 75 % des pratiquants avaient vu leur taux de cortisol baisser. Les résultats n'ont montré aucune corrélation entre les taux affichés et les expériences passées artistiques ou à des niveaux dits "inférieurs".

     

    D'après les témoignages recueillis, la plupart des patients ont trouvé le test très relaxant, avec un niveau d'anxiété qui a baissé dès les cinq premières minutes pour certains. D'autres ont déclaré être moins hantés par des pensées parasites et aussi une capacité à mettre les choses en perspective.

     

    Sculpter de l’argile serait particulièrement reposant.
    Sculpter de l’argile réduirait l'anxiété. © Rock and Wasp, Shutterstock

     

    Certaines activités artistiques sont plus relaxantes

    que d’autres

     

    Cependant, environ 25 % des participants ont enregistré des niveaux plus élevés de cortisol. Les chercheurs expliquent ce phénomène par l'état d'éveil accru suscité par le fait de créer et un niveau d'engagement et d'implication plus élevé. Autre facteur qui pourrait jouer : le type d'activités. Dessiner et malaxer de l'argile seraient des activités plus relaxantes qu'assembler des collages.

     

    « Une certaine quantité de cortisol est essentielle pour notre fonctionnement. Par exemple, nos niveaux de cortisol varient pendant toute la journée - les niveaux sont au plus haut le matin parce que cela augmente notre énergie pour démarrer la journée », explique le Dr Kaimal, coauteur de l'étude.

     

    L'idée est désormais de prolonger cette étude pour explorer si l'expression artistique peut aider à réduire le stress, améliorer le bien-être physiologique et la santé physique dans un environnement thérapeutique, avec la mesure d'autres biomarqueurs comme l'ocytocine, l'hormone de l'attachement. Comment les arts visuels, notamment, peuvent bénéficier aux patients en fin de vie et à leur personnel soignant ?

     

    L'étude a été publiée dans la revue Art therapy.

     

    À découvrir en vidéo autour de ce sujet :


    Un microphone posé sur n’importe quelle surface, mur, table, arbre, ballon…, un ordinateur et un logiciel : et voilà un instrument de musique ! Taoptez, grattez, frappez et Mogees capte les vibrations pour les transformer en son.

    Médecine:  Comment l'art réduit le stress + vidéo

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :