• Nature en images 2....L'Anjou troglodyte : des sites étonnants à découvrir... sous terre

       

    L'Anjou troglodyte : des sites étonnants à découvrir... sous terre

    Immersion dans les dessous de l'Anjou

    Depuis Angers, prenez la route qui longe la Loire vers Saumur, en direction des "troglos" qui façonnent les coteaux du fleuve, la première étape de ce voyage en monde souterrain. En pénétrant sous terre, la température se rafraîchit ou se réchauffe selon la saison ! Le thermomètre stagne entre 10 et 12 degrés toute l’année. Aussi, emportez toujours une petite laine.
    ©  Olivia Merlen

    La découverte du parc Pierre et Lumière

    Premier arrêt : St-Hilaire-St-Florent. Le parc miniature « Pierre et Lumière », créé par Yann Bouchard, est l’un des rares endroits de France où l’on peut parcourir quelques 200 kilomètres en une petite heure. Du Chênehutte les Tuffeaux à Amboise, en passant par Angers, ces 18 monuments du Val-de-Loire sont sculptés dans le tuffeau. Le clocher courbé de l'Église Saint-Symphorien du Vieil-Baugé... Lire la suite   
    ©  Olivia Merlen

    Saumur en sculpture

    Imaginez le dur labeur du sculpteur, Pierre Cormand, un artiste autodidacte qui n’avait jamais travaillé le tuffeau avant ce projet. Pour faire vivre la ville de Saumur sous terre, il a dû chausser des cuissardes pour traverser la nappe phréatique et travailler sur la paroi, à raison de 10 heures par jour pendant deux mois.
    ©  Olivia Merlen

    Les caves de Bouvey-Ladubay à vélo

    Lampe frontale : check. Vélo vintage : check. Sportifs et non sportifs empruntent une bicyclette d’antan pour parcourir une partie des huit kilomètres de caves cachées sous la Maison Bouvey-Ladubay, avec pour seuls compagnons le silence et l’obscurité. Le long du chemin, des sculptures de Philippe Cormand, figées dans le tuffeau, donnent vie à une "Cathédrale Engloutie".
    ©  Olivia Merlen

    Dégustation : un vin aux fines bulles

    Après l'effort, place au réconfort ! Cette balade en vélo atypique se termine par une dégustation d'un Brut de Loire de la Maison Bouvey-Ladubay, fondée en 1851 par Etienne Bouvet. La cuvée Taille Princesse de Gérard Depardieu, un rosé effervescent qui mêle, selon les mots de l’acteur, « le Pinot Noir de mes vignes et les Cabernets Francs de Saumur », est fraîchement recommandée.
    ©  Olivia Merlen

    Un déjeuner « troglo »

    Cette ancienne maison « troglo », où est né Antoine Cristal, abrite un restaurant nommé l'Hélianthe. Assis sur une chaise en fer forgé, entouré par la pierre, laissez-vous tenter par un filet de sandre en plat principal. C'est un poisson pêché dans la Loire, traditionnellement cuisiné au beurre blanc, mais aujourd'hui revisité avec une sauce aux agrumes et au poivre vert.
    ©  Olivia Merlen

    Une balade au-dessus des maisons

    Après le déjeuner, il est possible de se promener dans le village de Turquant, au-dessus des maisons. De temps à autre, une cheminée fait surface, à nos pieds. Un escalier permet ensuite de rejoindre le niveau de ces habitations troglodytiques, qui ont investi le coteau de la Loire.
    ©  Olivia Merlen

    La culture du champignon dans le Saumurois

    Environ 90% de la production des champignons en France vient du Saumurois et du Val de Loire ! Au 19ème siècle, les habitants les faisaient pousser dans des carrières abandonnées, grâce à une température et une humidité parfaites. On peut revivre cette époque en rendant visite au musée du Champignon ou à la champignonnière du Saut aux Loups, qui alimente auj... Lire la suite   
    ©  Olivia Merlen

    La champignonnière du Saut aux Loups à Montsoreau

    Des loups, dessinés dans la roche, indiquent le chemin aux visiteurs. Les champignons, qui poussent ici en cave, dans des sacs ou sur des blocs, semblent encore plus irréels sous la couleur « flashy » des lampes. On peut y observer une reconstitution des techniques ancestrales d'une champignonnière, de la culture en meules à la culture en caisses de bois, sous la supervision d'étranges mannequins.
    ©  Olivia Merlen

    Pleurotes, shiitakés, galipettes, etc.

    Champignons de Paris, pleurotes et shiitakés, qui épousent des formes et des couleurs différentes, sont vendus à la boutique de la champignonnière du Saut aux Loups. Au restaurant, vous pourrez aussi déguster des galipettes, des énormes champignons farcis avec différents ingrédients – andouille, beurre d’escargot, fromage de chèvre – et cuits au feu de bois.
    ©  Olivia Merlen

    Le château de Brézé…

    Le château de Brézé, classé monument historique, fait parcourir plus de 1000 ans d’histoire en un peu plus d’une heure. Une visite insolite, puisque, après avoir découvert la partie haute du château, le visiteur s’enfonce sous celui-ci, une forteresse souterraine creusée dans la pierre de tuffeau.
    ©  Olivia Merlen

    … sous la surface du sol

    Pour visiter les dessous du château, il suffit de pousser une porte dans la cour d'honneur. On descend rapidement sous terre, dans la partie la plus ancienne des souterrains, à 9 mètres de profondeur. Habitations, ancienne écurie, puits de lumière... il faut imaginer les gens vivre ici parfois des semaines ! En empruntant à nouveau la galerie principale, on s'enfonce jusqu'à 15 mètres sous ... Lire la suite   
    ©  Olivia Merlen

    L’hôtel Rocaminori, en mode « troglo »

    Avec ses jolies cours sous la surface du sol, l’hôtel Rocaminori de Rochemenier a des allures de petit village. Aucune de ses 12 chambres, semi-troglodytiques ou troglodytiques, ne se ressemble ! Demandez à Philippe Justeau, le propriétaire, de vous raconter l'histoire de ce lieu autrefois à l'abandon, avant qu'il n'ouvre ses portes en 2014.
    ©  Olivia Merlen

    Un dîner de fouaces

    Le restaurant troglodytique de l'hôtel "les caves de la Genevraie" propose un dîner de fouaces (uniquement), à déguster à la manière de Rabelais. Champignons, rillettes d’Anjou et haricots blancs se dégustent dans une boule de pain, encore fumante. Pas de manière, ici, on mange surtout avec les mains ! Avant le fromage, on peut faire une petite balade dans les galeries souterraines du restaurant et ... Lire la suite   
    ©  Olivia Merlen

    Une nuit sous terre

    Dans le falun, on dort très bien et il est même difficile de se réveiller le matin. Pas de lumière du jour, pas de bruit de circulation, ni de chant des oiseaux, seulement l'obscurité et le silence ! En se levant, on prend son petit-déjeuner à la lumière des bougies, dans une salle troglodytique.
    ©  Olivia Merlen

    Le Mystère des Faluns

    Après avoir dormi dans le village troglodytique de Rochemenier, direction Doué-la-Fontaine pour visiter le Mystère des Faluns aux Perrières, là où tout commença. On s’immerge dans la pierre, en remontant le temps, il y a plusieurs millions d’années.
    ©  Olivia Merlen

    Il y a 11 millions d’années…

    La visite du Mystère des Faluns commence par un film, projeté sur la roche. Tic, tac… les aiguilles de l’horloge remontent le temps, 11 millions d'années en arrière. Aucun mot n'est nécessaire pour comprendre l'histoire de ce lieu, autrefois sous l'eau, peuplé par les animaux marins, puis fossilisé par une dune sous-marine. Le falun a ensuite été exploité par les paysans-carriers entre le 18ème et 20ème siècle, laissant derrièr... Lire la suite   
    ©  Olivia Merlen

    … sous la mer

    La visite se fait sans guide. Il suffit de flâner et de prêter l'oreille, au son de la mer, des animaux, de la roche qui se perce ou encore des paroles de carriers. Ouvrez aussi l’œil : le jeu de lumière, d’ombre et de mouvement sur le falun est déroutant.
    ©  Olivia Merlen

    Les « troglos » de plaine

    A quelques pas de là, le centre d’hébergement des Perrières dévoile une autre facette de l'habitat troglodytique de plaine. Ici, on se rend bien compte de la taille des caves cathédrales, avec les cheminées qui jaillissent du sol.
    ©  Olivia Merlen

    La visite de Troglodytes & Sarcophages

    Classé monument historique, Troglodytes & Sarcophages est un endroit insolite à visiter. « Ici, sous vos pieds, 1500 ans d’histoire » est inscrit à l'entrée, signe que le falun n'a pas fini de nous surprendre. En usant de notre imagination, on s’enfonce dans les anciennes fabriques de sarcophages de l’époque mérovingienne, dans un refuge utilisé contre les Vikings ou encore dans un a... Lire la suite   
    ©  Olivia Merlen

    Un voyage dans un autre monde

    De cette ancienne fabrique, datant du 5ème siècle, on a retrouvé environ 200 sarcophages le long de la Loire. Dans ce lieu magique, incrusté dans le falun, Philippe - notre guide - nous fait remonter le temps avec un récit ponctué d'humour et d'anecdotes. A la fin de la visite, il nous dira qu'"essayer" un sarcophage porte bonheur... difficile de le croire !
    ©  Olivia Merlen

    Un zoo insolite à Doué-la-Fontaine

    Rêveur, passionné de voyages et engagé dans la protection des espèces menacées, Pierre Gay est le directeur du Bioparc de Doué-la-Fontaine. Vous le croiserez peut-être dans ce labyrinthe de tunnels et de cours troglodytiques, toujours prêt à vous montrer le chemin. C’est Louis Gay, son père, qui a acheté ces anciennes carrières et inauguré le zoo en 1961.
    ©  Olivia Merlen

    La plus grande volière d’Europe, sous terre

    Sur ses 14 hectares, le Bioparc offre de magnifiques décors aux animaux et une atmosphère troglodytique aux visiteurs. Dans la plus grande volière d’Europe, les oiseaux colorés, originaires d’Amérique du Sud, s’abritent parfois dans des refuges procurés par la roche. Allez-y au moment où ils sont nourris, pour s’approcher d’eux, à seulement quelques centimètres.
    ©  Olivia Merlen

    Les girafes jouent à cache-cache

    Dans ce zoo, les girafes se cachent parfois sous la roche ou se confondent avec la couleur du falun. Peu farouches, elles s’approcheront de vous sans hésiter, surtout si vous leur tendez un peu de verdure !
    ©  Olivia Merlen

    L’atelier de poterie de la Rose Bleue

    Dans une petite rue de Doué-la-Fontaine, un escalier ou un ascenseur vous conduisent dans l’univers souterrain de Karin Chopin-Lolliérou. La céramiste vous guidera de sa boutique - où l’on trouve des moules à Crêmets d’Anjou - à son atelier et à sa galerie, jusqu’au salon des artistes. La Rose Bleue accueille aussi les plus curieux en chambre troglodytique, dans sa maison d’hôtes nommée «... Lire la suite   
    ©  Olivia Merlen

    Une deuxième nuit sous terre

    Les propriétaires de Farfadine & Troglos, Karin et Christophe, vous raconteront la vie sous terre, ses avantages et ses inconvénients, mais aussi ses débuts difficiles. Avec pour seuls repères quelques cartes postales d'autrefois et un plan avec l'entrée des cavernes, ils construisirent leur maison dans le falun en 2010. Aujourd'hui, vous pouvez dormir dans l'une de leurs trois chambres d'hôt... Lire la suite   
    ©  Olivia Merlen

    L’atelier de Richard Rak

    L’artiste Richard Rak vous accueille au Manoir de la Caillère à Coutures. En poussant le portail de sa maison, vous verrez un joli jardin, avec de hauts arbres balayés par le vent. Derrière une porte bleue, sur laquelle est toujours accrochée un trousseau de clé symbolique, vous pourrez découvrir son atelier, quelque peu « farfelu », où il évolue.
    ©  Olivia Merlen

    Une galerie d’art « troglo »

    La visite se poursuit par la galerie d’art troglodytique et son dédale de passages creusés dans le tuffeau. Pour mieux comprendre les créations de l'artiste, Richard Rak, lisez toujours le titre. « Mieux vaut route tard que jamais » ou « Ironie du saur », entre autres, sont parfois la clé du mystère de ses ½uvres, qui traitent de sujets sérieux avec subtilité, non avec violence. C'est une jolie étape ... Lire la suite   
    ©  Olivia Merlen

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :