• Nature en Images 3: Dormir au pays des loups

     

    Dormir au pays des loups

     

    Un loup dans un enclos d'Aventuraid... (Photo Guillaume Roy, collaboration spéciale)

     

    Un loup dans un enclos d'Aventuraid

    PHOTO GUILLAUME ROY, COLLABORATION SPÉCIALE

     
    GUILLAUME ROY

    Collaboration spéciale

    La Presse
     

    (GIRARDVILLE) Passer la nuit entouré de 40 loups peut paraître une aventure terrifiante. Au parc Mahikan à Girardville, au Lac-Saint-Jean, la présence de loups en semi-liberté offre une occasion unique de vivre au rythme de ce canidé qui suscite  effroi et passion.

     


    Nature en Images 3:  Dormir au pays des loups

     

    Le chalet À l'affût, un écolodge bâti sur pilotis surplombant les enclos des loups gris et des loups arctiques

    PHOTO GUILLAUME ROY, COLLABORATION SPÉCIALE

     


    Nature en Images 3:  Dormir au pays des loups

    Rencontre avec un loup dans un enclos d'Aventuraid

    PHOTO GUILLAUME ROY, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Envie de vous faire bercer par le hurlement des loups ? Mettez le cap sur Girardville, au nord du lac Saint-Jean, où l'on retrouve un des plus gros parcs de loups de la planète.

    Après une journée de randonnée, nous arrivons enfin à notre campement. Le soleil est couché depuis près de deux heures, mais la lumière de la pleine lune, qui se reflète sur la neige, nous éclaire amplement pour déceler le chemin à suivre.

    Tout à coup, un craquement de branche se fait entendre dans la forêt. En y regardant de plus près, on aperçoit des lueurs étincelantes qui apparaissent brièvement avant de s'évaporer dans la noirceur. Un hurlement lointain se fait entendre et un premier loup sort de la pénombre en montrant ses crocs bien acérés, prêt à bondir. Puis un deuxième et un troisième, jusqu'à ce que la meute d'une douzaine de loups se trouve à quelques mètres de nous.

     

    Un mélange de peur, d'adrénaline et d'admiration nous frappe... mais heureusement, on se trouve derrière le grillage qui nous sépare d'une des trois meutes de loups du parc Mahikan.

    Et non seulement on peut admirer les 40 loups qui s'y trouvent, mais on peut aussi y passer la nuit pour mieux s'imprégner de leur présence et pour tenter de mieux comprendre leur comportement.

    Tente prospecteur, yourte, chalet en bois en forme de tente font partie des options d'hébergement insolites pour dormir au centre des trois enclos. Pour observer les canidés bien au chaud, le camp de base idéal demeure le chalet À l'affût, un écolodge bâti sur pilotis surplombant les enclos des loups gris et des loups arctiques.

    Dormir avec les loups, ça veut aussi dire se faire bercer par les hurlements au moment de s'endormir... et à des moments aléatoires pendant la nuit. Certains loups ont même décidé de venir dormir à proximité du chalet, ce qui ajoute à l'ambiance.

     

    LE PARC MAHIKAN

    C'est Gilles Granal, propriétaire d'Aventuraid, une entreprise qui offre des séjours de longue durée en traîneau à chiens et en canot, qui a eu l'idée d'ouvrir un parc à loups il y a maintenant 14 ans. « C'est une extension naturelle de notre entreprise de chiens de traîneau », lance le Marseillais d'origine, qui a été charmé par le territoire québécois après avoir fait plusieurs séjours en canot sur les rivières de la province.

    En 1994, il décide de s'établir en forêt, à Girardville, avec sa femme, Marie-Christine Debail, pour créer une entreprise à leur image sur un territoire qui offre des occasions uniques. C'est d'ailleurs la position géographique, à la frontière de la civilisation, loin des grands centres, qui leur a permis de bâtir un des plus grands parcs à loups de la planète. « On a commencé avec un loup et on a grandi tranquillement parce que c'était possible de le faire ici, explique le professeur d'éducation physique de formation. C'est le seul parc où l'on retrouve autant de loups, autant d'espace et si peu de personnes qui le visitent. » Chaque année, à peine quelques centaines de personnes visitent le parc où chaque meute occupe un enclos d'environ 2,5 hectares (3,5 terrains de football américain).

    Il n'est pas nécessaire de dormir sur place pour passer du temps avec les loups, car il est possible de faire une visite du parc, guidée ou non, en parcourant les sentiers qui encerclent les trois enclos de loups.

    La présence d'un guide-accompagnateur permet toutefois de mieux comprendre le comportement des loups sans se borner à des généralités. « Les loups sont souvent adulés ou carrément détestés, lance Elsa Meier, guide pour Aventuraid. Chaque meute a un comportement différent selon le leader en place et les relations évoluent parfois très rapidement. » Certaines meutes sont plus prudentes, d'autres sont agressives et d'autres sociales. Nul besoin de généraliser, ces animaux sont plutôt un reflet de la complexité des interactions d'une espèce sociale... qui nous ressemblent parfois beaucoup plus qu'il n'y paraît.

     

    35 tonnes

    Quantité de viande nécessaire pour nourrir les 40 loups et les 72 chiens de traîneau d'Aventuraid.

     

    Nature en Images 3:  Dormir au pays des loups

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :