• Photos pays du monde 2....Cuba, sì ! Visite d'une île de caractère dans les Caraïbes

        

    Cuba, sì ! Visite d'une île de caractère dans les Caraïbes

    Cuba, sì ! Visite d'une île de caractère dans les Caraïbes
    Depuis janvier 2015, des discussions se sont ouvertes entre Raul Castro et Barrack Obama. Cette semaine, c'est au tour de François Hollande de se rendre pour la première fois à Cuba. Visite d'une île attachante à un tournant de son histoire. "Jamais je ne vis chose plus belle !" se serait exclamé Christophe Colomb au XVe siècle en racontant sa découverte de Cuba. Au milieu des Caraïbes, cette île n'est pas comme les autres : un charme particulier, un caractère bien trempé qui transparaît dans les moindres villages.... Lire la suite   
    ©  vormenmedia - Fotolia.com

    Che Commandante Amigo

    Che Commandante Amigo
    Trinidad est l'une des petites villes les plus jolies de Cuba. Elle se situe sur la côte est du pays et fut fondée en 1514 par le conquistador Diego Belazquez. L'architecture de son centre ville est typique de l'époque coloniale. Il a été classé à l'Unesco en 1988.
    ©  vormenmedia - Fotolia.com

    Une plage de Trinidad

    Une plage de Trinidad
    Une jolie plage près de Trinidad. Le charme de la ville en a fait un attrait touristique important de l'île.
    ©  Marcin Krzyzak - Fotolia.com

    Almendron azul

    Almendron azul
    Dans les rues, les vieilles voitures américaines, véritables symboles de Cuba, se promènent encore. Voyage dans le temps garanti !
    ©  Alcibiade Oliveros

    Un coco-taxi ?

    Un taxi ?
    Quelques coco-taxis attendent leurs clients sur le bord de la route. Ces petits bolides sur trois roues ne sont pas sans rappeler Pac-Man, le héros de jeux vidéo.
    ©  digitalwhiz - Fotolia.com

    Vieille loco

    Vieille loco
    Un vieux train, toujours en état de fonctionnement. Force est de constater que les clichés cubains - cigares, rhum et vieilles américaines - sont une réalité.
    ©  Alcibiade Oliveros

    Santiago : un concentré de "cubanidad"

    Cuba
    Santiago de Cuba est la ville la plus importante du sud de l'île. Dans cette région, le tourisme n'est pas aussi développé que dans le nord, et autour de La Havane. La région est aussi plus pauvre. Elle intéressera les voyageurs qui souhaitent se frotter au quotidien âpre et pourtant joyeux des Cubains. Ici, Castillo del Morro.
    ©  moramora - Fotolia.com

    Les traces des conquistadors

    Maisons
    A Santiago de Cuba se trouve la maison de Diego Velazquez, conquistador espagnol qui fut gouverneur de l'île de 1511 jusqu'à sa mort.
    ©  Aleksandar Todorovic - Fotolia.com

    Une vie d'attente et de luttes

    Une vie d'attente
    En 1886, l'esclavage est aboli après que 850 000 esclaves aient été introduits sur l'île pour la culture de la canne à sucre. En 1891, José Marti (qui a donné son nom à une rue dans toutes les villes de Cuba) fonde le Parti révolutionnaire cubain qui milite pour l'indépendance de l'île.
    ©  XtravaganT

    Indépendance et révolution

    Sur la route de Santa Clara
    Le 20 mai 1902, avec l'aide des Etats-Unis, Cuba obtient son indépendance. L'île passe alors sous influence américaine. Dans les années 1950, 90% de la production de canne à sucre était exportée vers les Etats-Unis. Le 10 mars 1952, l'ancien président Batista prend le pouvoir lors d'un coup d'Etat. C'est le début de la dictature.
    ©  leeloo - Fotolia

    Le début de la guerilla

    Fidel Castro
    Dès 1953, Fidel Castro alors avocat s'élève contre le régime de Batista en s'attaquant à une caserne. Condamné et emprisonné jusqu'en 1955, il s'exile alors au Mexique avec son frère Raul et y fait la connaissance d'Ernesto Guevara. Ici, Fidel Castro aux Nations Unis le 22 septembre 1960.
    ©  Leffler, Warren K.

    La révolution castriste

    La foule
    En 1956, un groupe de 80 hommes embarque sur le Granma en direction de Cuba, dès leur débarquement la plupart sont tués, mais les 12 à 17 membres ("los barbudos") restants trouvent refuge dans la Sierra Maestra et continuent leur lutte. Le 1er janvier 1959, ils prennent La Havane et Batista s'enfuie. Ici, la Place de la révolution, Fidel Castro acclamé, 1972.
    ©  Pierre-Henri Giraud

    Les plages de Varadero

    Les plages de Varadero
    La réputation des plages de Cuba n'est plus à faire. Le tourisme balnéaire de l'île se concentre autour de la ville de Varadero où se retrouvent en masse les voyageurs en quête de farniente. Si le lieu  mérite d'être visité, il serait néanmoins dommage de s'en contenter.
    ©  nikidel - Fotolia.com

    Cayo Coco

    Cayo Coco
    Cayo Coc, petite île de rêve au large de Varadero.
    ©  rgbspace - Fotolia.com

    Cienfuegos, la Perle du Sud

    Cienfuegos
    Une maison ayant appartenu un milliardaire espagnol de Cienfuegos, son architecture mélange style mauresque et vénitien. La ville se trouve dans le centre de l'île, non loin de Trinidad.
    ©  nikla - Fotolia.com

    Le front de mer

    Le front de mer
    Le front de mer agréable de Cienfuegos. La baie qui berce la ville est l'une des plus belles de l'île.
    ©  Ariane Citron - Fotolia.com

    Sur la route de Santa Clara

    Sur la route de Santa Clara
    En avril 1959, Fidel Castro se rend aux Etats-Unis pour affirmer que sa révolution n'est pas communiste. Néanmoins, les relations se tendent entre les deux pays lors qu'il décide de nationaliser les plus grandes firmes américaines en 1960. Eisenhower imposent le 3 février 1962 un embargo à Cuba, tandis que Khrouchtchev, en URSS, propose son aide.
    ©  Pierre Huguet

    Un rapprochement historique

    Un rapprochement historique
    Le 16 décembre dernier, le président américain Barack Obama s'entretient avec Raul Castro, frère de Fidel. Il annonce dans la foulée un dégel des relations entres les deux Etats. Un moment historique pour les Cubains qui subissent le blocus depuis des dizaines d'années.
    ©  White House Flickr

    La verte Sierra Maestra

    La Sierra Maestra
    La Sierra Maestra, qui fut le refuge et le camp d'entraînement "des barbudos" est le plus important massif montagneux de l'île. Le pic Turquino le domine à 1 974 mètres d'altitude.
    ©  mborchert - Fotolia.com

    La baie des cochons

    La baie des cochons
    En pleine Guerre froide, Cuba devient une menace pour les Etats-Unis. Les tensions connaissent leur paroxysme avec le débarquement de la baie des Cochons. En même temps, Fidel Castro multiplie les réformes : agriculture, religion, couverture médicale...
    ©  jiduha - Fotolia

    Le bulldozer du Che

    Santa Clara
    Les vestiges de la révolution cubaine sont omniprésents sur l'île : slogan sur les murs, au bord des routes, portrait du "Che", de Fidel Castro... Ici, à Santa Clara, le bulldozer avec lequel le Che a combattu est conservé et repeint régulièrement.
    ©  Amandine Durand / L'Internaute Magazine

    La musique pour âme

    La musique
    La musique est un élément indissociable de Cuba. Dans toutes les villes de l'île et notamment dans les restaurants, se trouvent de petits orchestres.
    ©  Amandine Durand / Linternaute.com

    Les rues de Camaguey

    Les rues de Camaguey
    Arrivée à Camaguey, autre point fort touristique de Cuba. Cette petite ville aux murs ocre possède un charme fou. Fondée en terrasse, elle est traversée par deux rivières.
    ©  leonardogonzalez - Fotolia

    En jaune et bleue

    Camaguey : jaune et bleue
    Au loin, le clocher de l'église de Camaguey. Si les Cubains sont encore sujets à de fermes rationnements et à d'innombrables interdits, depuis l'arrivée au pouvoir de Raul Castro certains objets comme les scooters, les lecteurs ou les magnétoscopes sont désormais en vente libre.
    ©  Tupungato - Fotolia.com

    Un pas vers la paix : la période Spéciale

    Cuba libre
    Avec la chute de l'URSS, Cuba est obligée de repenser son économie et son organisation. 80% des exportations allaient, avant 1989, vers le bloc de l'est. Tourisme, suffrage universel direct, petites entreprises privées... Avec la Période Spéciale, l'atmosphère se détend légèrement.
    ©  jiduha - Fotolia

    Arrivée à La Havane

    Arrivée à La Havane
    En poursuivant encore vers le nord de l'île, voici que se profile La Havane. La charismatique capitale de l'île. Ici, l'hôtel national.
    ©  Thierry Papillard

    Une architecture unique et charmante

    La Havane
    La Havane séduit tout d'abord par ses allures. Les rues sont bordées de grands immeubles témoins du passé colonial de l'île, mais le temps et le manque d'entretien ont entamé les belles façades qui affichent désormais des coloris pastel.
    ©  jiduha - Fotolia

    Capitole à l'américaine

    Capitole
    En son centre trône une reproduction parfaite du Capitole américain. Un mélange des genres qui ne manque pas de piquant.
    ©  Andrey Armyagov - Fotolia.com

    Omniprésente propagande

    Omniprésente propagande
    "Un peuple cultivé cultive ses espaces verts" affirme ce panneau dans un parc de La Havane.
    ©  Amandine Durand / L'Internaute Magazine

    Palace gothique

    Palace gothique
    L'impressionnante façade gothique du palace l'Ingleterra, en plein centre de la capitale. Devant, les voitures essaient de stationner du mieux qu'elles peuvent.
    ©  Jean Durand

    Le Malecon : l'indispensable front

    Le Malecon
    Autre lieu à voir absolument : El Malecon. C'est le nom du vaste front de mer qui borde la ville. On s'y retrouve le soir pour se montrer, se promener et retrouver ses amis.
    ©  nyiragongo - Fotolia.com

    Esta isla no se rendira jamas !

    El Malecon
    "Cette île ne se rendra jamais". Les vieilles américaines, les panneaux de propagande, l'ambiance chaleureuse et très conviale donnent à La Havane des airs décalés plutôt étonnants.
    ©  Alcibiade Oliveros

    Façades roses

    Façades
    Scènes de rue dans la capitale.
    ©  Michel Spahn

    Belle calande

    Belle calande
    Sur Paseo Marti, cette jolie voiture jaune déambule. Entretenir ces vieux modèles nécessite quelques connaissances en mécanique, et surtout beaucoup d'ingéniosité.
    ©  Pierre Huguet

    Plantation de tabac

    Plantation de tabac
    En poursuivant sur la pointe sud de l'île, les plantations de tabac à l'origine du fameux cigare cubain se multiplient. Ici, celle de la marque Vegas Robaina.
    ©  Jean Durand

    Les ateliers de cigares

    Les cigares
    Après avoir été plongées dans des arômes (chocolat, vanille...) et séchées, les feuilles de tabac sont roulées à la main.
    ©  Cécile Nagy

    Vinales : la pointe verte

    Vinales : la pointe verte
    Tout au nord, la vallée de Vinales est particulièrement verte, elle mérite également une promenade d'une ou deux journées.
    ©  Alcibiade Oliveros

    La silhouette imposante des mogotes

    La vallée de Vinales
    Dans la même vallée, non loin de Pinar del Rio s'élèvent les mogotes, ces dômes rocheux et couverts de végétations.
    ©  Alcibiade Oliveros

    A Pinar del Rio

    A Pinar del Rio
    Dernière grande ville du nord, Pinar del Rio qui accueille la principale manufacture de cigares. Elle fut fondée en 1778, son nom lui viendrait de la pinède qui orne les rives de la rivière Guana.
    ©  Alcibiade Oliveros

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :