•  

    Bons plans à Salt Lake City

     

    Salt Lake City, capitale de l'Utah, fondée en... (Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale)

     

    Salt Lake City, capitale de l'Utah, fondée en 1847 par les mormons, attire de plus en plus de jeunes grâce à sa proximité avec une nature à couper le souffle.

     

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     
     
    MURIEL FRANÇOISE

    Collaboration spéciale

    La Presse
     
     

    La capitale de l'Utah, fondée en 1847 par les mormons, attire de plus en plus  de jeunes grâce à sa proximité avec une nature à couper le souffle. Dans ses rues,  on cultive le rétro à côté de tatoueurs et de restos qui donnent du relief à la scène gastronomique locale. Une porte d'accès déroutante vers les canyons de l'Ouest.

     


    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Salt Lake City

     

    Ensign Park

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour partager la vision du prophète: Ensign Park

    C'est la première chose à faire en arrivant à Salt Lake City: grimper à Ensign Park sur l'une des collines surplombant la ville.

    La légende veut que le prophète mormon Brigham Young y ait décidé l'emplacement du berceau de sa communauté après une traversée du désert de 2000 km.

     

    Les profanes apprécieront la balade à travers herbes folles et roches colorées avec vue sur la ville, les sommets des Wasatch Mountains et le Grand Lac Salé.

    En descendant, jetez un coup d'oeil sur les villas aux tourelles de contes de fées ou sur les terrasses dignes de Palm Springs.

    Ensign Vista Drive

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Salt Lake City

     

     

    Le restaurant Red Iguana 2

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour découvrir le côté mexicain de la ville: Red Iguana 2

    Ne vous laissez pas impressionner par le style «service au volant» de l'enseigne lumineuse au-dessus du stationnement, vous êtes à la bonne adresse pour vous régaler.

    La preuve? L'attente peut être longue avant d'avoir une table, car la maison n'accepte pas les réservations.

    C'est pour répondre à l'appétit d'une clientèle fidèle que le Red Iguana, ouvert en 1985 par la famille Cardenas non loin de là, a aménagé ce deuxième espace plus grand.

    On y savoure des plats mexicains (enchiladas, tacos, chilis...) épicés avec soin sous l'oeil de Frida Kahlo et de lutteurs de Lucha libre. Divin.

    866 West South Temple

    www.rediguana.com/red-iguana2

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Salt Lake City


    Le Grand Lac Salé dans le parc régional d'Antelope Island.

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour admirer la «mer morte» d'Amérique: Parc régional d'Antelope Island

    Le Grand Lac Salé, à une demi-heure du centre-ville, a donné son nom à la capitale de l'Utah.

    Ce vestige de l'époque préhistorique, qui est aussi le plus grand lac naturel à l'ouest du Mississippi, fait 120 km de long.

    Aller à sa rencontre est une expérience inoubliable. Mettez le cap, pour une visite d'une journée, sur le parc régional d'Antelope Island.

    Des randonnées balisées et des balades en vélo tout-terrain ou à cheval permettent d'explorer cette vaste étendue aux infinies nuances de bleu, aux plages vierges et à la végétation sauvage peuplée de bisons en liberté et de quelques autres rares animaux du désert.

    stateparks.utah.gov/parks/antelope-island/

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Salt Lake City


    Capital City Antique

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour une grande chasse aux trésors: Capital City Antique Mall

    Quelque 90 vendeurs d'objets et de vêtements rétros sont rassemblés dans un immense hangar en bord d'autoroute ordonné par un couple de passionnés.

    Le Capital City Antique Mall, plus grand antiquaire d'Utah, collectionne les trésors du Far West, de l'irrésistible au kitsch.

    Photos d'antan, plaques émaillées, flacons de pharmacie, grille-pain Art déco, lithographies désuètes, jouets anciens, magazines historiques, vinyles de collection, bottes et éperons de cow-boy... les trouvailles se succèdent dans une enfilade de pièces comme un voyage dans le passé tumultueux de la région.

    Prévoyez du temps pour vous y perdre et dénicher la perle rare.

    959 South West Temple

    www.capitalcityantique.com

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Salt Lake City


    Inn on the Hill

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour dormir dans un manoir de style anglais: Bed & breakfast Inn on the Hill

    Si la façon la plus abordable de se loger à Salt Lake City reste l'un des hôtels des grandes chaînes américaines, une nuit au Inn on the Hill, une villa du début du siècle dernier à l'intérieur inspiré d'un manoir anglais, ajoute du charme au voyage.

    Ce gîte de 26 chambres ouvert en 1998 était, à l'origine, une maison particulière construite par les architectes du Capitole, à quelques minutes à pied de là.

    On aime surtout ses matelas moelleux, ses baignoires à remous, son escalier majestueux et ses salons à l'ancienne avec bois précieux, lampes Art nouveau, bibliothèque et billard. 

    225 State Street

    inn-on-the-hill.com

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Salt Lake City


    Beehive House

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour se plonger dans l'histoire de la ville: Beehive House

    La polygamie, aujourd'hui interdite, des débuts de la communauté mormone nourrit toujours la littérature et le cinéma.

    Le prophète Brigham Young, fondateur de Salt Lake City et gouverneur de l'Utah, avait 27 femmes et 53 enfants.

    Sa maison, proche du temple, se visite gratuitement avec de jeunes missionnaires pour guides. La bâtisse blanche, de style Nouvelle-Angleterre, était le foyer qu'il partageait avec sa première femme.

    La famille élargie vivait dans un bâtiment voisin accessible par un couloir qui accueille aujourd'hui un restaurant au sous-sol. 

    67 East South Temple

    templesquare.com

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Salt Lake City

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    La féerie de Noël à Walt Disney World

     

    À Magic Kingdom, l'ambiance festive se décuple lorsque... (PHOTO FOURNIE PAR WALT DISNEY WORLD)

     

    À Magic Kingdom, l'ambiance festive se décuple lorsque le château de Cendrillon se métamorphose en un palais de glace. La parade est l'un des moments forts des soirées où Mickey convie ses nombreux amis à un party de Noël.

    PHOTO FOURNIE PAR WALT DISNEY WORLD

     
     

    (ORLANDO) Les attentes sont élevées quand on va à Walt Disney World pour se plonger dans l'atmosphère des Fêtes. Heureusement pour les mordus de Noël, les réjouissances débutent peu après l'Halloween et se poursuivent pendant presque tout le mois de décembre.

    À Magic Kingdom, l'ambiance festive se décuple, le soir venu, lorsque le château de Cendrillon se métamorphose en un palais de glace, grâce aux bons soins d'Elsa, la reine des neiges. Ouh et ahhhh garantis!

    Dominant le parc d'attractions, le château brille de mille feux, conférant encore plus d'éclat aux immeubles illuminés qu'il surplombe, le long de la rue principale.

    Certains soirs (la plupart des dimanches, mardis, jeudis et vendredis jusqu'au 22 décembre), la féerie monte d'un autre cran lorsque Mickey convie ses nombreux amis à un party de Noël, qui se prolonge jusqu'à minuit et englobe toutes sortes d'activités spéciales *.

     

    Soudainement, les manèges deviennent secondaires. Et la chasse aux biscuits prend le dessus, menant les visiteurs aux quatre coins du parc dès qu'ils ont un peu de temps pour souffler. Les plus aguerris ont prévu le coup, ayant apporté un sac refermable pour ranger une partie de leur butin... et éviter une surdose de sucre.

    La soirée est chargée. À quatre reprises, avec sa bonne humeur contagieuse, Mickey reçoit au pied du château la visite d'un nombre impressionnant d'amis, qui viennent danser et chanter une succession de chansons de Noël. Minnie, Donald et Daisy, Goofy et Pluto se retrouvent bientôt entourés de la vache Annabelle, de Woody et de Jessie. Puis, les rejoignent Alice et le Lapin blanc, Pinocchio et Jiminy Cricket, Blanche-Neige et le nain Simplet, Peter Pan et Wendy, heureux d'être ensemble pour célébrer la plus joyeuse période de l'année.

     

    Photos-Villes du Monde 3:  La féerie de Noël à Walt Disney World

     

    Le défilé, durant le party de Noël de Mickey, met en vedette une impressionnante brochette de personnages tout droit sortis des films de Disney et Pixar. La plus belle surprise: Cendrillon et son prince charmant, dans un carrosse de verre tiré par des poneys blancs.

    PHOTO FOURNIE PAR WALT DISNEY WORLD

     

    Il faut consulter régulièrement l'horaire pour s'assurer de ne rien manquer et bien étudier la carte pour découvrir où rencontrer des personnages rarement présents, comme Jack Skellington et Moana. L'atmosphère est féerique jusque dans des coins plus reculés du lieu, grâce à la projection sur le sol et sur quelques bâtiments de flocons géants et autres images de saison.

    Vient ensuite le superbe défilé, qui traverse une bonne partie du parc et met en vedette une impressionnante succession de personnages tout droit sortis des films de Disney et Pixar. La plus belle surprise: Cendrillon et son prince charmant, dans un carrosse de verre tiré par des poneys blancs. Les flocons de neige qui tombent joliment du haut des immeubles méritent aussi une mention spéciale.

    Même le fameux feu d'artifice est dans l'esprit des Fêtes. Lors des soirées mettant en vedette Mickey et ses amis, la pétarade accompagne des airs de Noël. Les autres soirs, les visiteurs s'installent jusqu'à deux heures à l'avance devant le château pour ne rien manquer de l'émouvant spectacle intitulé Happily Ever After. Doublé de projections spectaculaires sur le palais, qui se métamorphose au gré des thèmes abordés, le feu d'artifice est tout simplement fascinant!

    Mickey's Very Merry Christmas Party. L'achat d'un billet d'entrée est requis. Admission au parc dès 16 h. Le coût: 95 $US (10 ans et plus), 90 $US (3-9 ans). 109 $US et 104 $US les 19, 21 et 22 décembre.

     

    Photos-Villes du Monde 3:  La féerie de Noël à Walt Disney World


    Certains soirs pré-déterminés jusqu'au 22 décembre, à Magic Kingdom, la féérie monte d'un autre cran lorsque Mickey convie ses nombreux amis à un party de Noël, qui se prolonge jusqu'à minuit et englobe toutes sortes d'activités spéciales.

    PHOTO FOURNIE PAR WALT DISNEY WORLD

     

    Hollywood Studios

    Des projecteurs sont mis à contribution à des endroits stratégiques pour plonger le parc dans une ambiance festive. Sur le boulevard Sunset, bordé de palmiers changeant régulièrement de couleur et supportant bien la neige qui tombe, les visiteurs n'ont d'yeux que pour la Tour de la terreur. Celle-ci s'anime tout au long de la soirée, se transformant (entre autres) en maison en pain d'épice et en cadeau. La cerise sur le gâteau: le spectacle Jingle Bell Jingle Bam!, où la projection d'images saisissantes sur le Chinese Theater et l'impressionnant feu d'artifice font vibrer la foule dans une atmosphère des Fêtes.

    Jusqu'au 31 décembre

     

    Epcot

    L'Epcot International Festival of the Holidays est particulièrement intéressant dans la section du parc consacrée aux pays du monde. À leur façon, les 11 pays dispersés autour d'une étendue d'eau présentent certaines de leurs traditions pendant les Fêtes. La plupart proposent quelques mets, desserts et boissons typiquement servis à Noël, dans des stands s'apparentant à des camions de cuisine de rue. Au Canada, de la tourtière traditionnelle «canadienne-française» et de la bûche de Noël à l'érable, toutes deux assez bonnes, sont notamment offertes. Partout, les plats coûtent de 4 $US à 8 $US. À chacun de décider s'ils seront arrosés...

    Jusqu'au 30 décembre

     

    Disney Springs

    Un peu à l'écart des magasins et des restaurants, le Disney Springs Christmas Tree Trail vaut le détour. À découvrir: 25 (!) sapins de Noël décorés de façon originale sur autant de thèmes tout droit sortis des films de Disney. L'attention portée aux détails pour représenter fidèlement chacune des histoires est incroyable, que ce soit MoanaLa reine des neigesCendrillonLilo & StitchPeter PanLa petite sirèneLa Belle et la Bête, etc. Deux coups de coeur: la tresse blonde servant de guirlande dans le sapin de Raiponce et les tentacules rappelant Ursula coiffant le sapin consacré aux méchants.

    Jusqu'au 7 janvier

     

    Photos-Villes du Monde 3:  La féerie de Noël à Walt Disney World

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Bons plans à Helsinki

     

    Helsinki est une destination mode et design injustement... (PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE)

     

    Helsinki est une destination mode et design injustement moins populaire que ses voisins Stockholm et Copenhague.

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     
    MURIEL FRANÇOISE

    Collaboration spéciale

    La Presse
     

    Étonnamment vert avec un archipel sauvage tout proche, Helsinki est aussi une destination mode et design injustement moins populaire que ses voisins Stockholm et Copenhague. Balade zen à l'occasion des 100 ans de l'indépendance  de la Finlande, dont les murs de la capitale racontent des histoires.

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Helsinki

    Une boutique du « design district »

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour un magasinage nordique: Le «Design District» 

    Avec plus de 220 adresses à découvrir dans 25 rues, dont beaucoup d'immeubles de style national romantique qui semblent sortis d'un conte de fées, le «Design District» s'arpente avec un plan de l'association à la main.

    On s'en empare dans les boutiques du coin ou à l'office de tourisme et on s'oriente en fonction de ses envies. Parmi les incontournables: les marques de design textile Marimekko, de mobilier et d'éclairage Artek (éditrice des créations d'Alvar Aalto, père du design moderne finlandais) et d'articles de table Iittala.

     

    Côté mode: Ivana Helsinki, TRE, Samuji et Terhi Pölkki.

    designdistrict.fi/en/

     

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Helsinki

    Les halles du vieux marché

    PHOTO MIKKO RYHÄNEN, FOURNIE PAR L’OFFICE DE TOURISME D’HELSINKI

     

    Pour goûter à la Baltique: Les halles du vieux marché 

    À Helsinki, comme dans les autres villes portuaires, il faut visiter les marchés, et pousser les portes des halles.

    Le vieux marché couvert, dans un bâtiment du XIXe siècle (l'époque russe de la Finlande), aux étals de poissons fumés disposés avec art, mérite une halte.

    Au milieu de kiosques antiques en bois, posez-vous au restaurant Story, conçu par la designer d'intérieur Joanna Laajisto, commandez une soupe de saumon (spécialité finlandaise) et admirez les lampes fabriquées avec du filet de pêche ancien.

    www.restaurantstory.fi/in-english/

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Helsinki

    Le sauna Löyly

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour faire comme les Finlandais: Le sauna Löyly 

    À moins d'avoir une bonne excuse, un séjour en Finlande doit comprendre un moment sauna.

    Pour une expérience inoubliable, on se rend au sauna Löyly, ouvert en 2016 dans le quartier en bord de mer d'Hernesaari, à une dizaine de minutes de tram du centre-ville.

    Dans cette structure épurée en pin signée Avanto Architects, pour 19 euros, on s'essaie trois heures en famille (gratuit pour les enfants) au très rare sauna fumé et l'on se baigne dans la mer Baltique revigorante.

    Puis on soupe sur place pour assister au coucher du soleil.

    www.loylyhelsinki.fi/en/front-page/

     

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Helsinki

    Le musée d'art contemporain Kiasma

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour voir un musée hors cadre: Le Kiasma 

    Si le patriotisme des Finlandais a souffert lorsque l'architecte américain Steven Holl a été choisi pour bâtir le musée d'art contemporain Kiasma à la fin des années 90, le lieu est aujourd'hui devenu le centre de la vie culturelle d'Helsinki, en écho à son nom grec qui signifie croisement.

    Le bâtiment de verre et d'acier, ouvert sur la ville, se visite autant pour sa programmation que pour son architecture singulière.

    L'idéal est d'y être pour le lunch à prix doux à la cafétéria dont la terrasse permet de goûter à la tranquillité finlandaise.

    www.kiasma.fi/en

     

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Helsinki

    L'île de Suomenlinna

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour une échappée belle: L'île de Suomenlinna 

    S'il y a des plages en ville, une évasion de quelques heures dans l'archipel d'Helsinki est néanmoins fortement recommandée, surtout pour les familles.

    En un quart d'heure de traversier depuis la place du marché (même billet que pour les transports en commun), vous pouvez ainsi vous rendre à l'île de Suomenlinna.

    L'ancienne forteresse suédoise du XVIIIe siècle est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991.

    Vous y ricocherez entre casernes, casemates et maisons en bois à l'abandon, et même une église phare et un sous-marin de la Seconde Guerre mondiale. Visites guidées sur réservation.

    www.suomenlinna.fi/en

     

     


    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Helsinki

    L'hôtel Klaus K

    PHOTO FOURNIE PAR L’HÔTEL

     

    Pour dormir design: L'hôtel Klaus K 

    À deux minutes à pied de l'Esplanade, «les Champs Élysées d'Helsinki», et en plein «Design District», l'hôtel Klaus K, ouvert en 1938, a subi une cure de beauté pour devenir le premier hébergement design de la ville.

    L'épopée nationale finlandaise du Kalevala sert de toile de fond aux espaces communs et à certaines chambres au décor mystique, à côté de chambres signatures de designers finlandais.

    Prévoir du temps pour le déjeuner buffet pantagruélique (25 euros), composé de spécialités finlandaises artisanales et de pains maison.

    www.klauskhotel.com/en/

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Helsinki

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Baux-de-Provence: château,

    calcaire et lumière

     

    Les Baux-de-Provence doivent leur renommée à leur immense... (Photo David Boily, La Presse)

     

    Les Baux-de-Provence doivent leur renommée à leur immense château, dont on peut aujourd'hui visiter les vestiges.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

     
    SOPHIE OUIMET
    La Presse
     
     

    (LES BAUX-DE-PROVENCE) A priori, ce petit village a tout  de la bourgade provençale typique: des rues étroites en pierre, des calades et, bien sûr, un château. Mais la forteresse des Baux-de-Provence se distingue par de nombreux aspects, à commencer par sa taille. Visite de cet immense site médiéval qui attire les foules.

    Seulement 22 personnes vivent toujours dans la partie haute des Baux-de-Provence - quelque 450 pour toute la commune. Les rues de ce petit village perché sont toutefois rarement vides, puisqu'un afflux de touristes y passe chaque année pour visiter son château aux allures de «musée à ciel ouvert».

    En effet, Les Baux-de-Provence doivent leur renommée à leur immense château, situé au sommet d'un pic rocheux, qui s'étend sur sept hectares. On peut aujourd'hui en visiter les vestiges, qui dominent le massif des Alpilles où est niché le village. De ce sommet, on a une vue panoramique sur la région, ainsi que sur les vignes et les oliviers qui y sont cultivés.

    Construit dès le XIe siècle, le château a connu une histoire mouvementée. Il a d'abord été la propriété des seigneurs des Baux, une grande famille provençale qui contrôlait 79 fiefs au Moyen Âge et qui prétendait descendre du roi mage Balthazar. Certains vestiges ont survécu à son histoire, marquée par des démantèlements et des reconstructions: le donjon, le pigeonnier, les tours, la chapelle castrale, la citerne... Au milieu des ruines, il est parfois difficile - même pour les archéologues! - d'en deviner les véritables contours, car une bonne partie en a été taillée à même le roc, une pratique courante dans la région.

     

    Mais ce site pittoresque peut rapidement prendre des allures grotesques en pleine saison, lorsque les millions de touristes le prennent d'assaut. C'est pourquoi on nous conseille d'éviter le plein été et d'opter plutôt pour mai, juin, septembre ou octobre, où la chaleur est également moins accablante. De nombreux cyclistes décident aussi d'explorer la région sur deux roues.

     
     

    Photos-Villes du Monde 3:  Les Baux-de-Provence: château, calcaire et lumière

     

    Certains vestiges ont survécu l'histoire du château, marquée par des démantèlements et des reconstructions: le donjon, le pigeonnier, les tours, la chapelle castrale, la citerne...

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

     

    Les carrières de lumières

    Quand on passe aux Baux-de-Provence, il faut aller faire un tour aux Carrières de Lumières, à quelques pas de là, où se déroulent d'impressionnants spectacles multimédias.

    Avant leur transformation, elles s'appelaient carrières des Grands Fonds et leur pierre blanche et fossilisée était utilisée pour la construction de bâtiments. Les carrières ont fermé dans les années 30 après que la pierre de taille eut été déclassée par d'autres matériaux de construction.

    En 1959, Jean Cocteau y a tourné son dernier film, Le testament d'Orphée. Cette vocation artistique n'a plus jamais quitté les carrières, qui accueillent des spectacles audiovisuels depuis ce temps.

    Il faut dire que leurs immenses murs blancs en font le canevas idéal pour exposer des oeuvres. Depuis 2012, les Carrières de Lumières sont gérées par l'organisme Culturespaces, qui y organise chaque année un spectacle mettant différents peintres à l'honneur. Après Van Gogh, Gauguin, Monet, Renoir, Chagall et Léonard de Vinci, notamment, les Carrières exposent cette année des artistes du XVIe siècle : Bosch, Brueghel et Arcimboldo. Des images géantes de leurs peintures sont projetées sur les murs, accompagnées d'une musique qui joue à plein volume pour une expérience totalement immersive.

    Dès janvier, ce sera au tour de Picasso et des peintres espagnols de prendre l'affiche aux Carrières de Lumières.

    ____________________________________________________________________

     

    Une partie des frais de voyage de ce reportage a été payée par Atout France.

     

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Les Baux-de-Provence: château, calcaire et lumière

     

    Au milieu des ruines, il est parfois difficile d'en deviner les véritables contours, car une bonne partie du château a été taillée à même le roc.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

     

    Au-delà du Château...

    L'église

    La commune des Baux compte 22 bâtiments classés, y compris le château. L'église Saint-Vincent des Baux (notre photo), dotée de magnifiques vitraux, est l'un d'eux. Certaines parties de l'église ont été creusées directement dans le rocher.

    La chapelle

    La sobre chapelle des Pénitents blancs (à gauche) est un autre monument classé des Baux. À droite, on aperçoit l'extérieur de l'église Saint-Vincent.

    La porte d'Eyguières

    Une petite calade (chemin pentu en pierre) monte jusqu'à la porte d'Eyguières, qui fut jadis la seule entrée du village. Il s'agit aussi d'un monument classé.

    Les petites rues

    Comme tout village provençal, celui des Baux compte son lot de petites rues en pierre, de bâtiments anciens, de cafés, de commerces et de restaurants.

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Les Baux-de-Provence: château, calcaire et lumière

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Bons plans à Phoenix

     

    Toutes les sortes, ou presque, de cactus du... (Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale)

     

    Toutes les sortes, ou presque, de cactus du désert ont été rassemblées au Desert Botanical Garden.

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     
    MURIEL FRANÇOISE

    Collaboration spéciale

    La Presse
     
     

    Ville caméléon, Phoenix a la couleur du sable, et se hérisse de cactus curieux pour accrocher les voyageurs en route vers les canyons et parcs nationaux tout proches de l'Arizona. Un point de chute à retenir pour une aventure à l'Halloween dans l'ombre des ancêtres navajos et des squelettes mexicains.

     

    Pour se perdre parmi les cactus: Desert Botanical Garden

    Des géants, des poilus, des dodus, des fleuris... Toutes les sortes, ou presque, de cactus du désert ont été rassemblées au Desert Botanical Garden.

    Le terrain de 140 acres, situé dans le parc Papago, compte 21 000 plantes, dont 140 espèces menacées de disparition.

     

    Trois promenades balisées permettent de se mesurer à ces curiosités de la nature, et, en particulier, à l'espèce arborescente saguaro, symbole du Far West, qui peut atteindre 40 pieds de hauteur.

    À faire avant de se lancer sur la Cactus Road au paysage planté de cactus majestueux pour rejoindre les parcs nationaux.

    1201 N Galvin Parkway, Phoenix

    dbg.org

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Phoenix

     

    Que l'on soit passionné d'histoire ou simplement amateur de belles choses, une visite du Heard Museum s'impose lorsqu'on est de passage à Phoenix.

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour admirer l'art des Premières Nations du Sud-Ouest: Heard Museum

    Que l'on soit passionné d'histoire ou simplement amateur de belles choses, une visite du Heard Museum s'impose lorsqu'on est de passage à Phoenix.

    L'institution, fondée en 1929 et logée dans un bâtiment de style colonial espagnol, est l'une des plus cotées pour ses collections d'art amérindien.

    On y découvre l'habitat, les costumes et les masques des Premières Nations du Sud-Ouest, ainsi que des sculptures abstraites dans un jardin où il fait bon paresser.

    Coup de coeur pour les poteries graphiques contemporaines inspirées des ancêtres des canyons et les bijoux en argent martelé des Navajos.

    2301 N Central Avenue, Phoenix

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Phoenix


     

    Impossible d'aller à Phoenix sans essayer le Green New American Vegetarian, qui réinvente le burger américain à la sauce végane.

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour tromper ses papilles: Green New American Vegetarian

    Le restaurant, en bordure d'une large chaussée, n'invite pas à s'arrêter. Pourtant, impossible d'aller à Phoenix sans essayer le Green New American Vegetarian, qui réinvente le burger américain à la sauce végane.

    Le chef Damon Brasch propose au menu une variation sans viande au goût de boeuf garanti. À déguster avec des frites assaisonnées au thym et des choux de Bruxelles frits.

    Ne pas oublier de jeter un coup d'oeil au mur décoré de vieilles portes de voitures arc-en-ciel. Pour un dessert végane, faites quelques pas jusqu'à l'adresse voisine, Nami.

    Green New American Vegetarian: 2022 N 7th Street, Phoenix, greenvegetarian.com

    Nami: 2014 N 7th Street, Phoenix, tsoynami.com

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Phoenix


     

    La First Christian Church, considérée comme l'une des plus belles églises d'Amérique, comble les amateurs d'architecture et les photographes.

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour découvrir une architecture étonnante: First Christian Church

    De loin, avec son clocher triangulaire effilé de 120 pieds de hauteur, la First Christian Church, sur la North Seventh Avenue, dessinée par le célèbre architecte américain Frank Lloyd Wright, rappelle les temples bouddhistes thaïlandais.

    Le projet, construit en 1971, soit 12 ans après la mort de l'architecte, devait à l'origine faire partie d'un campus universitaire qui n'a jamais vu le jour.

    À défaut, l'édifice, considéré comme l'une des plus belles églises d'Amérique, comble les amateurs d'architecture et les photographes.

    L'intérieur, en béton et en roche rosée des environs, accueille le dimanche des célébrations auxquelles les touristes peuvent prendre part.6750 N 7th Avenue, Phoenix

    fccphx.com

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Phoenix


    Du 31 octobre au 2 novembre, l'importante communauté mexicaine de l'Arizona envahit les rues lors des célébrations du jour des Morts (Día de los Muertos).

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour fêter l'Halloween en couleurs: Día de los Muertos

    Du 31 octobre au 2 novembre, l'importante communauté mexicaine de l'Arizona envahit les rues lors des célébrations du jour des Morts (Día de los Muertos).

    Cette fête, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, est l'occasion de créer des autels colorés dédiés aux défunts, et couverts d'offrandes, de photos, de fleurs, de nourriture, de découpages en papier, de bougies et d'encens.

    Parmi les activités à ne pas manquer: le défilé déjanté et le coin aux souvenirs du Desert Botanical Garden. La vedette de ces journées est «la Catrina», un squelette de femme élégamment vêtu.

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Phoenix


    Le Roosevelt Row Arts District s'est métamorphosé, grâce à ses oeuvres murales, en un secteur branché avec cafés, boutiques, galeries, théâtres et ateliers d'artistes.

    PHOTO MURIEL FRANÇOISE, COLLABORATION SPÉCIALE

     

    Pour voir des oeuvres murales gigantesques: Art de rue à Roosevelt Row

    À l'image de Miami et de son Wynwood Art District, Phoenix mise sur l'art de rue pour développer ses quartiers en retrait du centre-ville.

    Le Roosevelt Row Arts District (RoRo), au nord, autrefois un peu triste, s'est ainsi métamorphosé, grâce à ses murales, en un secteur branché avec cafés, boutiques, galeries, théâtres et ateliers d'artistes.

    Les lieux industriels accueillent des oeuvres de très grand format, dont un spectaculaire paysage de l'Arizona au soleil couchant. Un plan, téléchargeable sur le site de l'association du quartier, permet de s'orienter dans ce décor encore un peu «brut».

    rooseveltrow.org

     

    Photos-Villes du Monde 3:  Bons plans à Phoenix

     

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique