• Photos-Villes du Monde 4: Escapade à Porquerolles

     

    Escapade à Porquerolles

     

    La plage de Notre-Dame, dans l'île de Porquerolles,... (Photo David Boily, La Presse)

     

    La plage de Notre-Dame, dans l'île de Porquerolles, au large de la Côte d'Azur

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

     
    SOPHIE OUIMET
    La Presse
     

    C'est une destination archiconnue des Européens, mais assez peu chez nous. Entourée de plages d'eau cristalline et parsemée de panoramas à couper le souffle, Porquerolles distille chacun de ses charmes au fil de balades à vélo. Petit guide d'une île et de ses environs - sur la célèbre Côte d'Azur - qui ont tout pour plaire.

     

    Une journée dans l'île d'or

    Sous le soleil de la fin de l'été, notre journaliste et notre photographe ont fait une petite escapade à Porquerolles. Voici le compte-rendu de leur journée remplie de plages, de marche et de randonnées à vélo. Le tout couronné par une bonne glace, bien sûr!

     

    9 h: Départ vers Porquerolles

     

    Ce matin-là, comme tous les matins d'été, le petit débarcadère de la Tour fondue est rempli à craquer. Les vacanciers attendent avec impatience le bateau qui les mènera jusqu'à la petite île de Porquerolles, au large de la Côte d'Azur, pour y passer la journée ou bien l'entièreté des vacances.

    On doit laisser la voiture sur le continent, parce que la circulation automobile n'est pas permise à Porquerolles. Ce qui n'est pas pour nous déplaire, puisqu'on va surtout dans cette petite île pour explorer ses plages, à pied et à vélo.

    Après un quart d'heure de bateau, on arrive dans un port en pleine ébullition, où les touristes débarquent à pleines portes. Le soleil plombe déjà fort, même si la saison touristique achève. On ne peut qu'imaginer à quoi ressemblent les vraies journées d'été à Porquerolles... Et pourtant, l'île ne compte que 350 habitants permanents.

     

    10 h: Promenade fleurie

    On quitte rapidement le port, puis on emprunte la rue de la Ferme, qui longe la place centrale du village. L'église Sainte-Anne, qui trône au bout de la place, était autrefois une chapelle militaire. En effet, Porquerolles a longtemps eu une fonction purement militaire, un passé qui laisse des traces encore aujourd'hui.

    On passe devant la petite mairie de Porquerolles, tout en continuant sur le chemin bordé de fleurs. Pas trop loin de là, on trouve le Jardin Emmanuel Lopez, où prospèrent toutes sortes d'espèces méditerranéennes, ainsi que plusieurs variétés de palmiers.

    Puis, alors qu'on quitte pour de bon l'enceinte du village, on se retrouve dans les terres. Porquerolles est faite de cinq collines, séparées par quatre plaines. Celles-ci sont cultivées, notamment avec le raisin : des domaines viticoles produisent du vin rouge, blanc et rosé. En plus des vignes, on y trouve aussi des oliviers ainsi que des arbres fruitiers.

    D'ailleurs, 80 % de l'île est un parc national, rattaché à l'île voisine de Port-Cros. Il faut savoir que Porquerolles est la plus grosse île d'un archipel qui en compte trois au large d'Hyères, qu'on appelle aussi les îles d'or. Les deux autres sont constituées du parc national de Port-Cros et de l'île du Levant, où l'on trouve beaucoup de... naturistes.

    Avant que le gouvernement français rachète l'île en 1971, elle appartenait à François-Joseph Fournier, un aventurier belge qui avait fait fortune au Mexique dans les mines d'or et d'argent. En 1912, il avait acquis Porquerolles pour l'offrir en cadeau de mariage à sa femme.

    On continue à marcher jusqu'au Moulin du bonheur, qui a été entièrement restauré récemment, et qui est typique des moulins à vent de Provence. Puis, 200 m plus loin, on arrive au fort Sainte-Agathe. Construit vers 1531 par le roi François 1er, il culmine au-dessus du village.

     

    Photos-Villes du Monde 4:  Escapade à Porquerolles

    La plage d'Argent, sur l'île de Porquerolles

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

     

    13 h: Vélo et plage

    Pour commencer notre exploration, on loue des vélos, rue de la Douane, et on se prend un sandwich à la boulangerie.

    La face nord de Porquerolles est constituée de plages, alors que le versant sud est beaucoup plus haut et donne sur des falaises qui débouchent sur d'impressionnants panoramas.

    On se rend d'abord à la plage de la Courtade, facile d'accès depuis le village (15 minutes à pied, 8 minutes à vélo). Même s'il s'agit d'une belle journée d'un été qui s'étire, il fait un peu frais pour se baigner. On se contente alors de s'asseoir sur un rondin de bois pour manger, sous le vent qui souffle.

    On pousse ensuite jusqu'à la plage Notre-Dame (45 minutes de marche, 25 minutes de vélo du village). Même si elle est un peu plus loin, il faut la voir puisqu'en 2015, elle a été élue la plus belle plage européenne par le classement Best Destinations... même si, de notre côté, on lui préférera la plage d'Argent qu'on visitera plus tard.

     

    14 h: Cap vers le sud

    Ensuite, on reprend nos montures pour voir les falaises vertigineuses du sud de l'île. Cette côte est plus sauvage et moins fréquentée. Constituée de criques et de calanques, elle offre des panoramas impressionnants du haut de ses falaises qui tombent à pic dans la mer.

    Ensuite, on rebrousse chemin pour rouler jusqu'à la plage noire du Langoustier (1 h 15 min de marche, 45 minutes de vélo du village), afin de voir son sable foncé. Ce phénomène n'est pas volcanique, mais plutôt dû à la présence d'une ancienne usine de soude, au XIXe siècle. Aujourd'hui, en lieu et place de cette usine, on trouve le chic hôtel Le Mas du Langoustier.

    Sur le chemin du retour, un peu fatigués de pédaler, on s'offre un arrêt à la magnifique plage d'Argent et son eau turquoise (25 minutes de marche, 15 minutes de vélo du village). Plusieurs vacanciers s'y baignent, y observent les poissons ou lisent, étendus sur le rivage.

     

    16 h: Le temps de rentrer

    On revient ensuite au village, où la place centrale grouille d'action en cette fin de journée. En guise de récompense ultime pour toute cette sueur, on déguste une glace de chez Coco Frio en choisissant parmi ses 70 parfums. On peut y admirer des joueurs de pétanque et des enfants qui courent dans la lumière de fin d'après-midi.

    Les terrasses des restaurants commencent à se remplir, mais pour nous, c'est l'heure de rentrer et de prendre le traversier du retour... aussi bondé qu'à l'aller. Le bateau ramène tranquillement vers le continent une horde de touristes d'humeur légère, au teint rougi par le soleil.

     

    Carnet de notes

    Saison touristique: On nous suggère d'éviter le mois d'août, où il y a énormément de touristes. La saison s'étire de mai à octobre environ.

    Liaisons aériennes: Air France offre des vols vers Nice ou vers Marseille, avec une correspondance à Paris. Air Canada et Air Transat offrent des vols saisonniers directs vers Nice ou vers Marseille.

    Se rendre à Porquerolles: La grande majorité des ferrys pour Porquerolles partent de la Tour fondue, au bout de la presqu'île de Giens, au sud d'Hyères. Il y a plusieurs navettes par jour. En saison estivale, il existe quelques autres options, notamment à partir de Toulon.

    Hébergement: Il y a de l'hébergement à Porquerolles, mais l'offre est limitée. L'île se visite très bien en une seule journée, et c'est d'ailleurs ce que font plusieurs vacanciers.

    ________________________________________________________________

    * Une partie des frais de ce reportage a été payée par Air France et Provence Alpes Côte d'Azur Tourisme, avec la collaboration d'Atout France. Ces organisations n'ont exercé aucun droit de regard sur son contenu.

     


    Photos-Villes du Monde 4:  Escapade à Porquerolles

    Les jardins de la Villa Noailles

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

     

    Hyères, ville d'arts

    Pour aller à Porquerolles, Hyères est un passage obligé. Mais cette commune située entre Nice et Marseille n'est pas sans intérêt, au contraire. En plus de ses palmiers, de ses jardins luxuriants et de ses ruelles médiévales, elle compte aussi une scène artistique fort intéressante.

    Le Parcours des Arts

    Le Parcours des Arts, c'est l'oeuvre de la municipalité d'Hyères. L'administration a racheté des rez-de-chaussée vacants de la vieille ville, pour permettre aux artistes et artisans d'y installer leurs ateliers et d'avoir ainsi pignon sur rue. Indiqué par une signalétique urbaine, ce parcours inclut aussi la visite de certains monuments historiques incontournables, dont la tour des Templiers, l'église Saint-Louis ou encore la collégiale Saint-Paul.

    La Villa Noailles

    Perchée au sommet d'Hyères, la Villa Noailles a été construite entre 1923 et 1932 par un couple de mécènes avant-gardiste, Charles et Marie-Laure de Noailles. Le cube de béton moderne de 1800 m2 a été transformé en 2003 en centre d'arts, qui tient des expositions et festivals dans tous les domaines: architecture, design, photographie, mode... La villa compte aussi un jardin cubiste assez intéressant.

    Hôtel design

    L'hôtel La Reine Jane offre un concept osé: chaque chambre a été pensée par un designer différent. En tout, 14 styles se côtoient dans cet établissement au style Art déco, qui a ouvert tout récemment. Il faut sortir un peu d'Hyères pour s'y rendre, mais l'hôtel est situé en bord de mer.


    Photos-Villes du Monde 4:  Escapade à Porquerolles

    Le village haut perché de Bormes-les-Mimosas

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

     

    Bormes-les-Mimosas: Détour luxuriant

    Pas très loin d'Hyères, toujours sur la Côte d'Azur, se trouve le charmant village fleuri de Bormes-les-Mimosas.

    Tout en courbes et en hauteur, dominé par les palmiers et les cyprès, ce village au nom qui se prononce étrangement (surtout avec l'accent québécois) ne peut être qu'un coup de coeur.

    Pas besoin de planifier son séjour très longtemps à l'avance, vu la taille des lieux. Il suffit de passer à l'Office du tourisme pour qu'on nous remette une carte avec suggestion de parcours piéton qui nous fera voir l'essentiel du village médiéval.

    Les petites rues sinueuses sont entourées de végétation luxuriante, tropicale même, et remplies de fleurs. Au sommet du village trône le Château des Seigneurs de Fos, qui n'est pas ouvert au public, mais dont l'esplanade offre une impressionnante vue des environs.

    On y trouve aussi la chapelle romane Saint-François-de-Paule, ou encore l'église Saint-Trophyme qui longe l'avenue des Bougainvilliers, le tout dans une enfilade de rues, de venelles fleuries et de passages couverts qui débouchent sur des placettes.

    Un petit arrêt de quelques heures charmant comme tout, aussi exotique que son nom le suggère.

     

    Photos-Villes du Monde 4:  Escapade à Porquerolles

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :