• Société: Et si on envoyait promener la culpabilité ?

     

    Et si on envoyait promener la culpabilité ?

     


    Châtelaine et L’effet A vous lancent un défi : faire la guerre à la culpabilité qui ronge encore beaucoup trop de femmes. On s’y met?

     

    du magazine Châtelaine

     

    Société:  Et si on envoyait promener la culpabilité ?

    Photo: iStock

    Combien de fois cette semaine avez-vous pensé que vous n’en faites pas assez à la maison ? Qu’il y a une éternité que vous avez vu vos copines? Que vous avez fait ceci trop rapidement au bureau, que vous n’aurez jaaaaamais le temps de faire cela? Probablement trop!

     

    On a beau en parler, en pleurer ou en rire, noircir les pages de magazine : on n’a pas encore réglé le cas de notre maudite culpabilité. Pourquoi? Les avis sont partagés. Certaines déplorent les (énormes) exigences de notre société vis-à-vis des femmes : les critères d’esthétisme plus élevés, le nombre de roches sur notre sentier professionnel, les attentes beaucoup plus grandes envers la mère que le père. Pour d’autres, c’est l’obsession de la perfection qui est dans le chemin, les standards qu’on s’impose soi-même. On voudrait tout réussir sans renoncer à rien: la carrière, les enfants, les sorties entre copines, le derrière en béton…

     

    Peu importe son origine, l’heure est venue de balancer tous ces remords ! Pour y arriver, Châtelaine et L’effet A vous invitent à diffuser sur vos réseaux sociaux une vidéo, photo ou phrase dans laquelle vous expliquez comment vous avez réussi à vous déculpabiliser. Ou, si vous n’y êtes pas encore (pas de jugement surtout !), dans quel aspect de votre vie vous aimeriez cesser de vous faire des reproches. Le tout accompagné du mot-clic #byebyeculpabilité.

     

    À go, on se lâche lousse !

     

     

    Société:  Et si on envoyait promener la culpabilité ?

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :