• Technologie...Les robots de demain sont déjà parmi nous

    Les robots de demain sont déjà parmi nous

    Qu'ils se déplacent sur leurs deux jambes, sur leurs pattes ou sur des roulettes, qu'ils aient été conçus pour nous décharger des corvées quotidiennes ou pour participer à des missions de sauvetage d'urgence, qu'ils aient une apparence humaine ou non, les robots de demain ont déjà débarqué. La preuve en images. Soyez attentifs. Vous y découvrirez peut-être votre futur collègue de bureau, aide-ménagère ou animal de compagnie.
    ©  JDN

    Atlas, un robot agile capable de marcher sur un terrain accidenté

    Atlas, c'est le nom de ce robot aux allures de guerrier. Rien d'étonnant, puisque ce bipède, développé par l'entreprise américaine Boston Dynamics (achetée par Google en 2013), participe aux épreuves d'un concours organisé par l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense (Darpa). Doté d'un sens de l'équilibre dynamique, il peut marcher sur un terrain accidenté ou courir sur le plat.
    ©  Atlas Robot images courtesy of Boston Dynamics lr

    Geminoid F, un androïde plus vrai que nature

    La ressemblance entre l'humain et son double est saisissante. Geminoid F - c'est le nom de l'androïde (à gauche) - est la fille bionique du Japonais Hiroshi Ishiguro. Dans son pays, ce roboticien est loin d'être le seul à s'intéresser d'aussi près à la robotique. Quelque 300 sociétés nippones ont récemment formé un consortium pour développer d'ici à 2020 des robots conçus pour devenir des assistants, ou même des amis.
    ©  Hiroshi Ishiguro Osaka University and ATR

    RoboSimian, le robot inspiré du singe

    Baptisée RoboSimian, cette drôle bête à quatre pattes est le fruit du travail du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA. Pour le concevoir, et malgré la ressemblance avec une araignée, le JPL s'est inspiré du singe. Ses membres articulés lui permettent de se déplacer et ses "mains" de manipuler des objets. Il peut aussi grimper à une échelle.
    ©  JPL-Caltech

    PR2, le robot personnel en open source

    Le robot PR2 a été mis sur pied par la start-up américaine Willow Garage. Contrairement à Atlas, il n'a pas de jambes et se déplace sur des roues. Grâce à ses pinces, il peut saisir des objets du quotidien et faire ainsi office d'aide-ménagère. Sa plateforme est en open source afin qu'un maximum de chercheurs développent de nouvelles applications.
    ©  Willow Garage

    Snakebot, le robot serpent

    Conçu par le laboratoire de biorobotique de l'université américaine Carnegie Mellon, ce robot serpent peut franchir des pentes sablonneuses en utilisant le même mode de déplacement que les vrais serpents. Leur secret ? Une grande surface de leur corps reste en contact avec le sable.
    ©  Carnegie Mellon University

    Baxter, un collègue nouvelle génération

    Baxter est ce qu'on appelle un "cobot" ou robot collaboratif. A la différence d'un "simple" robot industriel, il est suffisamment sûr pour travailler à proximité des êtres humains. Baxter a été construit par la start-up américaine Rethink Robotics. Outre-Atlantique, des entreprises l'ont déjà intégré à leurs effectifs. Parmi les tâches qu'il peut effectuer : le chargement... Lire la suite   
    ©  Courtesy of Rethink Robotics, Inc

    WildCat, la prochaine recrue de l'US Army

    WildCat est un robot à quatre pattes conçu par Boston Robotics pour courir rapidement sur tous les types de terrain. En octobre 2013, la firme indiquait qu'il avait atteint une vitesse de 25,7 km/h sur terrain plat (16 miles par heure). Son développement est financé par la Darpa.
    ©  Wildcat Robot images courtesy of Boston Dynamics

    Jimmy, l'humanoïde à imprimer soi-même en 3D

    Sous ses airs de jouet, Jimmy n'en est pas un. Ce petit robot humanoïde open source, imprimable en 3D et programmable pour faire à peu près tout ce que son propriétaire lui demande est l'œuvre d'Intel. Une version bêta du kit de fabrication est disponible en précommande depuis le 20 septembre dernier, au prix de 1 600 dollars. Jimmy sera bientôt en mesure d'aller chercher une bière dans le réfrigérateur et de jouer à des jeux avec les enfants, selon Intel.
    ©  Intel

    Hubo, le cousin coréen d'Atlas

    L'humanoïde Hubo a vu le jour dans les laboratoires de l'Institut supérieur coréen de science et de technologie  (KAIST). Cette plateforme a été choisie par l'université de Drexel (Philadelphie) pour participer au DRC, une compétition organisée par la Darpa dans le but de stimuler le développement de robots capables d'aider les humains à faire face aux catastrophes d'origine humaine ou naturelle.
    ©  KAIST(Hubolab)

    Bionic Kangaroo, le robot qui saute

    Baptisé Bionic Kangaroo, le robot développé par les équipes allemandes de Festo, le spécialiste des systèmes d'automatisation pneumatiques et électriques, reproduit le fameux bond de l'animal. Il récupère l'énergie lors d'un saut, la stocke et l'utilise efficacement pour le saut suivant.
    ©  Festo

    PackBot, le robot guerrier

    Non, vous ne rêvez pas. Le robot PackBot, conçu par l'entreprise américaine iRobot pour des usages militaires, est capable de monter, et facilement s'il vous plait, des marches d'escalier. Ce n'est pas son seul atout : il se faufile avec assurance et efficacité dans des passages étroits et peut également relayer des vidéos en temps réel. Plus de 4 500 PackBot ont été vendus dans le monde, assure la firme.
    ©  iRobot

    Roomba, le robot aspirateur qui nettoie tout seul votre intérieur

    Tout comme PackBot (ci-avant), Roomba (ci-dessus) a été développé par la société américaine iRobot, qui s'est d'abord adonnée à la conception de robots militaires avant de se lancer dans la fabrication de robots ménagers. Une étude de 2008 menée par la Fondation nationale pour la science (NSF) auprès de clients montrait que certains utilisateurs avaient donné un nom à leur aspirateur intelligent.
    ©  iRobot

    Asimo, l'un des plus vieux humanoïdes encore en service

    On ne présente plus Asimo, l'humanoïde conçu par Honda en 2000. Du haut de son mètre trente, ASIMO peut courir, marcher sur des pentes et des surfaces irrégulières, tourner sans à-coups, grimper des escaliers et se saisir avec dextérité et précision d'objets destinés à des usages humains. Le robot japonais, qui en est à sa 6e version, peut aussi comprendre et répondre à des commandes vocales.
    ©  Honda

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :