• Voyager en images 2....Faites escale à Cherbourg

     

    Faites escale à Cherbourg

    Cherbourg, une ville qui respire la mer

    Cherbourg, cité maritime
    Avec sa Cité de la mer, son arsenal ou ses chantiers navals, la ville de Cherbourg-Octeville est toute entière tournée vers l'océan et ses navires. Découvrez les hauts-lieux de ce joli port normand.
    ©  Dominique Sarozny

    Une position stratégique

    Une position stratégique
    Cherbourg-Octeville (les deux villes ont fusionné en 2003) occupe une position géographique privilégiée, au bout de la presqu'île du Cotentin. En 1783, Louis XVI a pris la décision de construire un port militaire à cet endroit, au cœur de la Manche.
    ©  Frédéric Daout

    La plus grande rade du monde

    La plus grande rade du monde
    En 1853, la construction de l'énorme digue servant à protéger le ville est terminée. Longue de 1 500 hectares, la rade de Cherbourg devient alors la plus grande rade artificielle du monde.
    ©  Patrick Vaquez

    La Cité de la Mer

    La Cité de la Mer
    La Cité de la mer est un complexe unique consacré à la conquête des fonds marins par l'homme. Le musée s'est implanté dans l'ancienne Gare maritime transatlantique de Cherbourg. Il accueille le plus grand bassin d'Europe, où vivent plus de 3 500 poissons. Par ailleurs, les visiteurs peuvent également pénétrer à l'intérieur du sous-marin nucléaire Le Redoutable.
    ©  La Cité de la Mer / Sylvain Guichard

    La visite du sous-marin Le Redoutable

    La visite du sous-marin Redoutable
    Dans les années 60, Cherbourg a été choisi par le Général de Gaulle pour la construction du Redoutable, le premier sous-marin nucléaire français lanceur d'engins. C'est actuellement le plus grand sous-marin ouvert au public au monde. La visite se fait en 35 minutes environ.
    ©  Olivier Boyer

    L'arsenal de Cherbourg

    L'arsenal de Cherbourg
    L'arsenal de Cherbourg s'est spécialisé dans la construction de submersibles de guerre à partir de la fin du 19e sicèle. Outre le Redoutable, le Surcouf et le Triomphant sont sortis de ses chantiers. Malheureusement pour les ouvriers de l'arsenal, la production s'est nettement ralentie ces dernières années, à la suite des restrictions budgétaires et de la réorganisation de l'armée.
    ©  Hélène Bousquet-Cassagne

    Le Quai des mers, restaurant atypique

    Le Quai des mers, restaurant atypique
    Le Quai des mers a lui aussi pris possession de l'ancienne Gare transatlantique. Le restaurant est situé dans une halle classée à l'inventaire des Monuments Historiques. La baie vitrée et la terrasse extérieure donnent sur le port et la rade de Cherbourg.
    ©  Quais des mers

    Le Marité fait peau neuve

    Le Marité fait peau neuve
    En janvier 2006, le Marité a été mis en cale-sèche à Cherbourg pour subir d'importants travaux de rénovation. Ce fameux trois-mâts est le dernier terre-neuvier français en activité (bateau qui pêche la morue dans les Grands Bancs de Terre-Neuve).
    ©  Bernard Fosse

    Mise à l'eau en avril 2009 ?

    Mise à l'eau en avril 2009 ?
    Le Marité devrait retrouver les eaux de la Manche en avril 2009, afin de poursuivre sa rénovation au chantier Bernard de Saint-Vaast-la-Hougue. Les travaux seront probablement terminés en 2012.
    ©  Guy Leguay

    Cherbourg, cité transatlantique par excellence

    Cherbourg, cité transatlantique par excellence
    Cherbourg accueille historiquement les plus grands paquebots transatlantiques. Même le Titanic y a fait escale en 1912 pour son voyage inaugural. L'ex-France (devenu Norway puis Blue Lady) y est venu à plusieurs reprises : en 1974 (à cause d'une grève des "Abeilles", les remorqueurs, au Havre), 1988 et 1999.
    ©  Jean-Claude Meriel

    Le Queen Mary II à Cherbourg

    Le Queen Mary II à Cherbourg
    Le Queen Mary II a aussi régulièrement accosté sur le quai de France, pour une brève escale. Lors de sa dernière visite, en 2008, près de 50 000 personnes étaient venues admirer le fleuron de la compagnie Cunard.
    ©  Philippe Anagnostides

    Port Chantereyne, le bonheur des plaisanciers

    Port Chantereyne, le bonheur des plaisanciers
    Port Chantereyne, le port de plaisance de Cherbourg-Octeville, accueille en moyenne 12 000 bateaux chaque année. C'est le premier port d'escale français pour les plaisanciers. Sa particularité : il est accessible à toutes heures de la marée pour les bateaux dont le tirant d'eau est inférieur à 2,50 mètres.
    ©  Bernard Fosse

    La Tall Ships' Race à Cherbourg

    La Tall Ships' Race à Cherbourg
    En 2005, Cherbourg a accueilli une étape de la Tall Ships' Race, la course des plus grands voiliers du monde (en photo, le trois-mâts russe Mir). Elle avait déjà eu ce privilège en 1987, quand la compétition s'appelait encore Cutty Sark.
    ©  Norbert Sirot

    La Solitaire du Figaro

    La Solitaire du Figaro
    Habituée des courses nautiques, Cherbourg-Octeville est régulièrement une ville-étape pour la Solitaire du Figaro et le Tour de France à la voile.
    ©  Alain Letassey

    Le musée d'histoire naturelle

    Le musée d'histoire naturelle
    Situé dans la maison d'Emmanuel Liais (astronome, naturaliste, explorateur, ancien maire de Cherbourg), le musée d'histoire naturelle de Cherbourg-Octeville regroupe une collection de coquillages, de minéraux, d'oiseaux et d'animaux (phoques et requins) empaillés.
    ©  Cherbourg-Octeville, muséum Liais / L'Internaute Magazine

    Le musée de la Libération

    Le musée de la Libération
    Cherbourg, ville stratégique pendant la Seconde Guerre mondiale, a été occupée par l'armée allemande de 1940 à 1944. Le musée de la Libération revient sur cette période noire. Le bâtiment est construit dans le fort du Roule, qui domine Cherbourg et sa rade. Ce lieu n'a pas été choisi au hasard : il devait empêcher toute invasion venant de la mer.
    ©  Cherbourg-Octeville, musée de la Libération / L'Internaute

    Le sentier des douaniers

    Le sentier des douaniers
    Aux environs de Cherbourg-Octeville, sur le littoral, les promeneurs trouveront leur bonheur en empruntant le sentier des douaniers (GR 223). L'idéal est de partir de Landemer, près de Gréville-Hague. Le panorama est superbe (photo) et l'accès au chemin, facile. Les amateurs de peinture pourront même visiter la maison de Jean-François Millet... Lire la suite   
    ©  Magali Haté

    Des pirates bienveillants

    Des pirates bienveillants
    L'univers de la mer est présent jusque dans les rues piétonnes de la ville... Ici, un pirate guette l'arrivée des clients du Mille Sabords, un pub cherbourgeois.
    ©  Bernard Fosse

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :