• Voyager en images 2....Saint-Malo, ville maritime par excellence

           

    Saint-Malo, ville maritime par excellence

    A la fois port de plaisance, station balnéaire et point de départ de courses prestigieuses, la cité corsaire réserve de nombreuses surprises à ses visiteurs. Embarquez pour une visite maritime.
    ©  Pierre Dilichen

    Sur l'estuaire de la Rance

    La ville bretonne est située en Ille-et-Vilaine, sur la Manche, à l'embouchure de l'estuaire de la Rance.
    ©  Gwenaële Le Moignic

    Une ceinture de granit

    La cité corsaire est entourée de remparts qui forment une véritable ceinture de granit. Ils ont été construits au XIIe siècle pour protéger la ville.
    ©  Claude Renouf

    Construits sur la roche

    La spécificité des remparts de Saint-Malo est qu'ils ont été érigés directement sur le rocher qui supporte la ville.
    ©  Albert Duveau

    Balade sur les remparts

    Une promenade par les remparts de Saint-Malo permet aisément de faire le tour de la cité et de découvrir de superbes paysages. Photo : un canon du Bastion de la Hollande, élevé en 1674, lors de la guerre menée par Louis XIV contre les Hollandais.
    ©  Pierre Dilichen

    Le château de Saint-Malo

    Le château tel qu'on le voit actuellement a été bâti à partir de 1424, lors de la restitution de la ville au duc de Bretagne Jean V. A l'origine, le château n'était constitué que d'une grosse tour qui servait à défendre la ville et à loger les militaires. Craignant une attaque des Anglais, qui occupaient alors la Normandie et le Mont Saint Michel, Jean V fit élever le donjon. Puis, un demi siècle plus tard, à la fin du XVe siècle, furent ajoutées 4 grosses... Lire la suite   
    ©  L'Internaute Magazine / Bénédicte Huart

    La fougue des marées

    Saint-Malo est l'une des villes européennes où les marées sont les plus fortes. L'amplitude entre marée haute et marée basse peut atteindre 14 mètres (le double de la moyenne). Selon l'heure à laquelle vous visitez la ville, le spectacle peut être tout à fait différent. Photo prise lors d'une tempête en mars 2008.
    ©  Claude Renouf

    Les remparts protégés par les brise-lames

    Les brise-lames, ces troncs d'arbre noircis enfoncés dans le sable, sont indissociables de la ville. Plantés depuis 1698 sur la grande grève, ils sont destinés à briser les lames afin que les remparts soient protégés du choc des vagues, particulièrement puissantes lors des grandes marées.
    ©  Nestor Robin

    Le fort national

    Imaginé par Vauban en 1689 puis agrandi par une deuxième enceinte au début du XIXème siècle, le Fort National garde l'entrée du port de Saint Malo. Il constitue un des symboles de la ville, et se visite. Le fameux corsaire Surcouf y livra notamment un duel épique. Le Fort est classé au titre des monuments historiques depuis mai 1906. Ici, la photo est prise à marée basse. Mais le chemin menant vers le fort est entièrement recouvert à marée haute.
    ©  Sandrine Cheron

    Le Môle des Noires

    La jetée de Saint-Malo, appelée le môle des Noires, sert à l'accostage des bateaux mais joue aussi le rôle de brise-lames. Le môle vise à protéger la cité contre les vagues. A droite de la jetée, la plage du Môle, abritée des vents, est très recherchée dès les premiers rayons de soleil.
    ©  Pierre Dilichen

    Le Fort du Petit Bé

    Construit au XVIIe siècle et conçu par Vauban, le Petit Bé fait partie de la ligne de défense de Saint-Malo. Ici : vu depuis les remparts. Il est actuellement en cours de restauration et peut se visiter à marée basse.
    ©  Philippe Poncelet

    Cité des corsaires

    Si Saint-Malo est baptisée "la cité corsaire", c'est parce qu'elle a vu naître et vivre de nombreux corsaires (sous l'autorité du roi, ils étaient chargés, en temps de guerre, d'attaquer les navires ennemis, notamment la flotte marchande). Parmi eux : Surcouf (photo) et Duguay-Trouin.
    ©  Pierre Dilichen

    Jacques Cartier, célèbre Malouin

    Autre figure historique de la ville : Jacques Cartier. Le navigateur et explorateur malouin a découvert le Canada en 1534 (du moins sa partie est : le golfe du Saint-Laurent et le Québec).
    ©  L'Internaute Magazine / Louis Paul Astraud

    L'hôtel d'Asfeld

    Histoire de rester dans l'univers des corsaires, voici l'hôtel d'Asfeld. Cet hôtel particulier a été construit au XVIIe siècle pour le riche armateur Magon de la Lande, corsaire et directeur de la compagnie des Indes. Classé Monument historique depuis 2000, c'est le dernier hôtel d'armateur de Saint-Malo intra-muros n'ayant pas été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale.
    ©  Culture.fr

    Le tombeau de Chateaubriand

    Sur l'île du Grand Bé se trouve la tombe de l'écrivain François-René de Chateaubriand. Saint-Malo est le théâtre principal de ses "Mémoire d'outre-tombe" (1849-1850), qui relatent son enfance dans la petite noblesse malouine.
    ©  Roland Courtin

    La Tour Solidor

    La Tour Solidor, donjon construit sur la Rance pour surveiller les entrées et sorties maritimes, abrite désormais le Musée international du long-cours cap-hornier. Elle est classée Monument historique depuis juillet 1886.
    ©  Pierre Dilichen

    Le port de plaisance des Sablons

    Les deux ports de plaisance de Saint-Malo ont une capacité d'accueil de plus de 1 400 places. Ici, le port des Sablons, vu de la Cité Alet.
    ©  Corinne Tellier

    Le bassin Vauban

    Dans ce bassin, des écluses permettent de maintenir un niveau d'eau constant quelles que soient les marées.
    ©  Pierre Dilichen

    Quatre bassins

    Saint-Malo est le 2e port de commerce de Bretagne. Bois, produits agro-alimentaires, engrais... sortent du port breton. Celui-ci est composé de quatre bassins : le bassin Vauban, le bassin Duguay-Trouin (photo), le bassin Jacques-Cartier et le bassin Bouvet.
    ©  Martine Derlin

    Transport de passagers

    Plus d'un million de passagers transitent chaque année par le port de Saint-Malo à destination ou en provenance de Grande-Bretagne, d'Irlande, de Jersey ou de Guernesey. Ce qui place le port breton parmi les premiers ports français.
    ©  Geneviève Bouffaud

    De nombreuses activités nautiques

    La cité corsaire propose une large variété d'activités nautiques : voile, kitesurf (photo), char à voile... Elle bénéficie d'ailleurs du label "Station Voile" depuis 1989 (devenu label "station nautique").
    ©  Clément Eloy

    La Route du Rhum

    Saint-Malo est le point de départ de courses prestigieuses. Tous les quatre ans, les bateaux de la Route du Rhum envahissent le bassin Vauban pour le plus grand plaisir des spectateurs, puis s'élancent en direction de Pointe-à-Pitre.
    ©  Pierre Dilichen

    La Tall Ships Race

    Autre grand rendez-vous des amateurs de voile : la Tall Ships Race. Ce rassemblement de grands voiliers attire toujours plus de visiteurs.
    ©  Pierre Dilichen

    Saint-Malo intra-muros

    Evidemment, Saint-Malo ne se limite pas à ses curiosités maritimes. Prenez aussi le temps de vous balader à l'intérieur des remparts. Les multiples crêperies, bars et boutiques des ruelles sauront également vous séduire (photo : rue du Boyer).
    ©  Pierre Dilichen

    La cathédrale Saint-Vincent

      

    Intra-muros, vous pouvez visiter la cathédrale. Elevée en hommage à Saint Vincent à partir du XIe siècle, la cathédrale de Saint-Malo n'a a été achevée qu'au XVIIIe siècle. De plus, la flèche ajourée qui la coiffe n'a été ajoutée qu'au XIXe siècle. Elle renferme la dépouille de Dugay-Trouain, le célèbre corsaire du XVIIIe siècle.
    ©  Tiphaine Bodin

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :