• 11 destinations montantes où se rendre en 2017

    Aimez-vous nager à contre-courant ? Nous avons sélectionné les prochaines top destinations afin que vous puissiez y aller avant tout le monde

    image: http://www.momondo.fr/inspiration/wp-content/uploads/sites/11/2016/12/top-destinations-romania-sibiu.jpg

    top destinations montantes 2017
    Vous aimeriez visiter un endroit insolite cette année ? Pourquoi pas Sibiu, l'une des plus belles villes de Roumanie ?

    2016 fut l’année qui vit les plages de Cuba s’étaler partout sur Instagram et celle où vos amis sont tous partis explorer le Blue Lagoon en Islande. Chaque année a ses top destinations, celles dont on parle à tout bout de champ et sur lesquelles tout le monde se rue au même moment.
    Mais que diriez-vous de visiter un endroit insolite avant qu’il ne soit pris d’assaut, avant qu’il ne devienne hors de prix et moins… authentique ?
    Nous avons analysé les destinations autour du monde afin de définir quelles sont celles qui attirent de plus en plus de visiteurs, celles qui sont à même de figurer prochainement parmi les « Top destinations ». D’après une récente étude UNWTO, ces pays ont connu une hausse constante des arrivées internationales depuis 2010 et devraient devenir de plus en plus populaires dans les années à venir.
    Nous vous suggérons de les ajouter à vos prochains projets de voyage, avant qu’elles ne soient envahies par les touristes. Allez-y, avant que tout le monde n’ait la même idée !

    Myanmar (Birmanie)

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-myanmar.jpg

     Les femmes font sécher les petits poissons pêchés dans les eaux claires de Ngapali

    Les femmes font sécher les petits poissons pêchés dans les eaux claires de Ngapali

    Le tourisme au Myanmar se développe progressivement depuis son ouverture aux touristes en 1992. Il attire de plus en plus de voyageurs curieux de découvrir cette partie de l’Asie. Entre 2010 et 2015, le tourisme du pays a connu une progression de 500 %.
    L’un des plus beaux sites archéologiques en Asie est la cité de Bagan. On y trouve la plus grande collection de temples bouddhistes dont la plupart, en ruine, remontent au 11e et 12e siècle. Les traces de l’histoire du pays se trouvent également dans les grottes de Pindaya, un site sacré de pèlerinage bouddhiste où des milliers de bouddhas scintillants s’alignent du sol jusqu’au plafond.
    Le Myanmar possède aussi de superbes plages, toutes différentes les unes des autres. La plage de Ngapali, dont le nom vient de Naples en Italie, offre de belles étendues de sable blanc et des eaux turquoise. Il s’agit de la première destination touristique du pays. Plus au sud se trouve la plage de Ngwesaung, plus tranquille, où l’on peut encore apercevoir quelques pêcheurs installés le long des rives isolées.

    En savoir plus sur le Myanmar

    Sri Lanka

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-sri-lanka.jpg

     Les moines bouddhistes posent pour une photo devant un temple d'Anuradhapura

    Les moines bouddhistes posent pour une photo devant un temple d’Anuradhapura

    Souvent considéré comme l’un des derniers paradis terrestres, le Sri Lanka est un pays aux paysages à couper le souffle, avec des forêts tropicales luxuriantes, des montagnes, des plaines et d’immenses plantations de thé. Surnommé la « larme de l’Inde », ce pays possède une diversité culturelle étonnante.
    Anuradhapura fut le tout premier royaume établi du Sri Lanka et l’une des plus anciennes villes habitées. Il s’agit aujourd’hui encore de l’une des villes les plus sacrées pour les bouddhistes du monde entier.
    En plus de ses temples et de ses palais historiques, Colombo, la capitale animée du Sri Lanka, possède quelques boutiques de créateurs et des endroits sympas où faire la fête. Quoiqu’un peu chaotique, le marché de Petah propose toutes sortes de choses, allant des fruits et légumes aux vêtements en gros. Le Viharamahadevi Park est l’un des seuls endroits où échapper un peu à la folie et à la poussière de la capitale.

    En savoir plus sur le Sri Lanka

    Paraguay

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-paraguay.jpg

     

    Situé entre le Brésil, l’Argentine et la Bolivie, le Paraguay est un joyau caché trop souvent ignoré au profit de ses cousins sud-américains, plus populaires. Bien sûr, il lui manque les plages et les spots de surf. Mais il se rattrape avec une histoire et une culture très riche et une faune absolument magnifique faisant de ce pays l’une des top destinations montantes.
    Surnommée la « Mère des villes », Asunción, la capitale du Paraguay, fut l’une des premières villes établies par les explorateurs européens et fut une base pour les futures expéditions coloniales en Amérique du Sud. Aujourd’hui, c’est devenu un centre d’art contemporain qui regorge de musées, de galeries et autres institutions indépendantes.
    Les remarquables missions jésuites du Paraguay, classées par l’UNESCO, étaient jadis des centres prospères construits pour initier les peuples indigènes guaranis à la foi chrétienne. Les ruines figurent parmi les créations religieuses les plus impressionnantes du monde, et ne sont étonnamment pas très fréquentées, même si le tourisme au Paraguay a augmenté de 161 % ces 5 dernières années *.

    En savoir plus sur le Paraguay

    Tadjikistan

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-tajikistan.jpg

     Marchez et observez les vues à couper le souffle sur la nature du Tadjikistan

    Marchez et observez les vues à couper le souffle sur la nature du Tadjikistan

    Les amateurs de randonnée et d’escalade seront ravis de découvrir notre prochaine destination montante, le Tadjikistan, avec ses montagnes spectaculaires, ses lacs turquoise et ses villages ruraux pittoresques. Après avoir parcouru le glacier de Fedchenko, le plus grand glacier au monde, apprenez à connaître les habitants lors d’un séjour en famille dans une yourte kirghize typique. Hospitalité et cuisine traditionnelle seront au rendez-vous.
    On retrouve des traces des influences chinoises, arabes et russes dans tout le pays. Bien que la République actuelle du Tadjikistan ait seulement 23 ans, sa riche histoire et sa culture s’animent à travers ses mosquées médiévales, ses châteaux et ses édifices au style soviétique. Le Tadjikistan possède également l’une des plus anciennes peintures rupestres néolithiques au monde : elle remonterait à l’an 6500 av. J.-C. et est en tous les cas impossible à dénicher sans l’aide d’un guide !

    En savoir plus sur le Tadjikistan

    Japon

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-japan.jpg

     Les kimonos traditionnels japonais sont souvent portés lors d'occasions particulières

    Les kimonos traditionnels japonais sont souvent portés lors d’occasions particulières

    Le Japon est un pays fascinant où se mêlent traditions et modernité comme nulle part ailleurs sur la planète. Ça n’est donc pas étonnant que le pays attire de plus en plus de touristes, avec une augmentation de 130 % de la fréquentation depuis 2010. Naviguez dans la foule du métro de Tokyo avant de trouver la paix intérieure en flânant dans l’un des jardins zen de Kyoto et découvrez toutes les contradictions du pays.
    Aucun voyage au Japon ne serait complet sans monter à bord du Shinkansen, le train ultra rapide japonais. Mais si vous prévoyez de fuir les villes pour visiter l’arrière-pays, mieux vaut louer une voiture. La route de Laputa, située dans la partie sud de Kyushu, est connue pour ses sentiers sinueux qui semblent mener tout droit au paradis.

    En savoir plus sur le Japon

    Les Palaos

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-palau.jpg

    Ne vous en faites pas, ces méduses sont inoffensives !

    Ne vous en faites pas, ces méduses sont inoffensives!

    Juste au sud-ouest des Philippines se trouve la nation insulaire des Palaos, composée de centaines d’îles plus petites entourées d’eaux bleues immaculées. Les îles Rock, l’attraction la plus célèbre des Palaos sont une destination de renommée mondiale pour la plongée, le snorkeling et le kayak.
    L’île d’Eil Malk est l’une des plus grandes des îles Rock, on y trouve le Lac aux Méduses, un corps isolé d’eau salée qui s’est progressivement coupé de l’océan. Les nageurs courageux pourront observer un univers sous-marin surnaturel et plonger parmi les milliers de méduses inoffensives qui peuplent le lac.
    Sur l’île principale de Koror se trouve le lagon de la Voie lactée, où vous pourrez vous offrir un bain de boue thérapeutique 100 % naturel. Certains affirment que cette boue aurait le pouvoir de rajeunir de 10 ans, c’est pour cela que vous verrez souvent des plongeurs s’en recouvrir des pieds à la tête.

    En savoir plus sur les Palaos

    Taïwan

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-taiwan.jpg

    Un groupe d'amis discute tout en partageant de délicieux snacks

    Un groupe d’amis discute tout en partageant de délicieux snacks

    Avec son mélange d’influences chinoises, occidentales et japonaises, Taïwan réserve de nombreuses surprises, très agréables. Située le long de la Ceinture de feu du Pacifique, sa nature est spectaculaire, avec des sommets vertigineux, des collines, des vallées et des îles dispersées au large.
    Tapei, ultra vivante, est sans conteste la capitale la plus cool et la moins connue d’Asie. Karaoké, restaurants à thèmes, ou marchés de nuit : il y a toujours quelque chose à y faire, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Tapei est également réputée pour ses snacks, on dit d’ailleurs que c’est l’endroit où l’on mange la meilleure streetfood de toute l’Asie. Essayez les saucisses taïwanaises, les Xiao Long Bao (des raviolis vapeurs), le Ba-wan ou encore la glace pilée à la mangue.

    En savoir plus sur Taïwan

    Macédoine

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-macedonia.jpg

     Les gens du coin font la fête près du monastère de Saint Naum à Ohrid

    Les gens du coin font la fête près du monastère de Saint Naum à Ohrid

    Celle qui fut l’un des plus grands royaumes sous Alexandre le Grand, la République de Macédoine, était autrefois l’État le plus puissant du monde. En 2014, la capitale de la Macédoine, Skopje, a fait l’objet d’une rénovation complète dans le cadre du programme intitulé « Skopje 2014 » qui a pour but de mettre en valeur l’histoire et la culture uniques du pays. Des bâtiments néo-classiques récemment construits et des centaines de statues ont fait leur apparition dans toute la ville, mais le quartier du Vieux Bazar reste l’un des endroits les plus populaires.
    En été, tout le monde va à Ohrid, une station balnéaire tranquille entourée de montagnes avec des rues pavées et des cafés installés au bord du lac. En plus d’être l’un des lacs les plus anciens et les plus profonds de toute l’Europe, le lac d’Ohrid abrite également plusieurs monastères et églises impressionnants de l’époque byzantine.
    La région de Demir Kapija est un autre endroit à découvrir, avec ses vignobles où sont produits certains des plus grands vins du pays.

    En savoir plus sur la Macédoine

    Roumanie

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-romania.jpg

     D'après la légende, le pont des mensonges des Sibiu commencera à trembler si quelqu'un raconte un mensonge tout en marchant dessus

    D’après la légende, le pont des mensonges des Sibiu commencera à trembler si quelqu’un raconte un mensonge tout en marchant dessus

    Que ce soit pour ses petits villages pittoresques, ses villes animées, ses régions montagneuses ou ses plages ensoleillées, la Roumanie a de quoi séduire tous les voyageurs.
    Le Musée Astra se trouve à proximité de Sibiu, l’une des villes les plus visitées de la Transylvanie. Il s’agit de l’un des plus grands musées en plein air d’Europe où l’on peut explorer les anciennes maisons roumaines ainsi que d’authentiques bâtiments d’époque. Sibiu propose quant à elle de nombreux endroits où sortir, et c’est le point de départ idéal pour rejoindre l’impressionnante citadelle d’Alba Iulia.
    Peu de gens le savent mais la Roumanie possède de nombreuses sources thermales naturelles. Baile Felix située près de la frontière hongroise dans le comté de Bihor est la plus grande station thermale du pays, elle est ouverte toute l’année. Les eaux thérapeutiques et riches en minéraux sont connues pour soulager les effets de certaines affections.

    En savoir plus sur la Roumanie

    Lire aussi: Road trip en Europe: Roumanie, Albanie et Suisse

    Les Philippines

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-philippines.jpg

     Des carrioles dans les rues colorées de Vigan

    Des carrioles dans les rues colorées de Vigan

    Des kilomètres de sable blanc et des logements relativement abordables situés sur la plage : voici pourquoi les Philippines ont accueilli 50 % de voyageurs en plus ces dernières années.
    Les cercueils suspendus sont l’un des sites les plus mystérieux de Sagada, une ville qui se trouve à près de neuf heures au nord de Manille dans les montagnes de la Cordillère. On dit que ces cercueils ont été cloués dans les rochers pour amener les défunts au ciel. Au rez-de-chaussée, sur la route de la fameuse grotte de Sumaging, vous trouverez les rizières de Kapay-aw, moins connues que les célèbres terrasses de Banaue, mais tout aussi belles.
    L’un des rares vestiges du XVIe siècle aux Philippines est la ville coloniale espagnole de Vigan. Avec ses rues pavées et ses carrioles, il est difficile de croire que ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO était autrefois un important poste de traite et le centre du pouvoir politique et religieux espagnol.

    En savoir plus sur les Philippines

    Monténegro

    image: http://www.momondo.co.uk/inspiration/wp-content/uploads/2016/10/top-destinations-montenegro.jpg

     

    Avec ses montagnes escarpées, ses canyons plongeants, ses plages immaculées et l’une des rares forêts tropicales du continent, le Monténégro est un petit bijou bien caché au cœur des Balkans.
    Les Bouches de Kotor sont le joyau de la couronne. Son fjord bleu cobalt est entouré de montagnes escarpées et bordé de charmants villages féeriques. Grimpez jusqu’au château de Saint Giovanni d’où vous pourrez avoir une superbe vue sur la baie et sur les petites maisons de Kotor.

    En savoir plus sur le Monténégro

    N’attendez pas davantage ! Découvrez dès à présent ces superbes destinations avant qu’elles ne soient prises d’assaut !


    En savoir plus sur http://www.momondo.fr/inspiration/top-destinations-montantes/#h5vmjecGtsvMXI7f.99

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Découvrir les châteaux de la Loire

    Par François Silvan
    source : Détours en France n°170, p. 23
    Publié le 02/09/2014

    Le rayonnement du Val de Loire tient en grande partie aux joyaux Renaissance que sont ses châteaux. 

    ChenonceauLe château de Chenonceau

    ChenonceauChenonceau. Sur le château « des Dames », Flaubert écrit : « Bâti sur l’eau, en l’air, il lève ses tourelles, ses cheminées carrées. Le Cher passe dessous, et murmure au bas de ses arches dont les arêtes pointues brisent le courant. C’est paisible et doux, élégant et robuste. Son calme n’a rien d’ennuyeux et sa mélancolie n’a pas d’amertume.» Chenonceau, sur le Cher, n’est qu’à une dizaine
 de kilomètres à vol d’oiseau d’Amboise.

    Retrouvez aussi notre tableau Pinterest

    Abonnez-vous au tableau Les châteaux de la Loire de Détours en France sur Pinterest.

    Le château d'Amboise

    Le château d’Amboise occupe le promontoire du Châtelier, point d’observation imprenable sur la Loire et connu de l’homme depuis le néolithique. C’est Charles VIII qui fit construire les deux tours cavalières (ici, la tour des Minimes) qui permettaient aux cavaliers et attelages d’accéder par une rampe hélicoïdale au château, 40 mètres plus bas que le village. En 1498, le roi meurt avant leur achèvement.

    Le château d'Amboise

    Amboise fut le premier chantier royal de transition architecturale entre Moyen Âge et Renaissance. Dominé par ses impressionnants murs fauves, songez qu’il ne reste que 20 % de l’édifice de l’époque, à la fois forteresse inexpugnable et demeure de plaisance. L’aile gauche et ses fenêtres à meneaux conservent l’influence gothique rappelant le Moyen Âge, tandis qu’au deuxième étage de l’aile droite, les pilastres encadrant les fenêtres signalent le règne de François Ier. Dans les jardins, le buste de Léonard de Vinci marque l’emplacement de son inhumation avant qu’il ne soit transféré dans la chapelle gothique qui donnait alors directement à l’intérieur des appartements royaux. Amboise est marqué par deux événements ouvrant le chapitre des guerres de Religion : « L’affaire des placards » en 1534, virulents écrits protestants dont l’un est apposé ici sur la porte même de la chambre de François Ier (à la suite de quoi le roi décida d’affirmer sa foi catholique et de réprimer la Réforme) ; et la conjuration d’Amboise en 1559, qui voit la plupart des chefs protestants conjurés pendus aux balustrades du château, laissant la voie à la ligne dure des catholiques, avec à leur tête le duc de Guise.

    La chapelle Saint-HubertLa chapelle Saint-Hubert est un vestige du château d’Amboise tel qu’il se présentait avant la Révolution. Tout en tuffeau, commandé par Charles VIII, ce bijou du gothique flamboyant est réalisé de 1491 à 1496. Une poignée d’années plus tard, elle aurait adopté le style Renaissance, « importé » d’Italie par Charles VIII à partir de 1494.

    Le château de Blois

    Blois, le château d’où Louis XII gouverna le royaume, à partir de 1498. Sa statue équestre surplombe l’entrée. Son successeur, François Ier, fait bâtir l’aile éponyme, ornée de son fameux escalier, de 1515 à 1524.

    Blois
     

    Le château d'Azay-le-Rideau

    Azay-le-Rideau
    Azay-le-Rideau, château de la Loire posé entre deux bras... de l’Indre, est élevé à partir de 1518 et forme un L. Son aspect défensif est soigneusement dissimulé puisque son chemin de ronde (présent uniquement sur les deux façades extérieures) est fermé par les combles. Son architecture est dite de première Renaissance française et fait partie des châteaux favoris des visiteurs, plus de 300 000 l’an passé !

    Le château de Chinon

    Elle domine l’Anjou, le Poitou et la Touraine, la forteresse royale de Chinon. Sur son éperon rocheux stratégique occupé de tout temps, elle est fortifiée au XIIe siècle par Henri II Plantagenêt, puis agrandie par Philippe Auguste qui s’en rend maître. Elle accompagne et prend part à l’Histoire de France à plusieurs reprises : vous souvenez-vous que c’est en ses murs que Charles VII reçut Jeanne d’Orléans, en mars 1429 ? 

    La forteresse royale de Chinon
    Ses fortifications (s’étendant sur plus de 500 mètres de longueur), le fort Saint- Georges, le fort du Coudray, et au centre, le château du Milieu, où se trouvent les logis royaux, ont pour partie été restaurés entre 2003 et 2010 : 17 millions d’euros pour préserver et valoriser ce site exceptionnel.

    Le château de Langeais

    Château de Langeais
    Le château de Langeais, que l’on doit à Louis XI (il est construit de 1465 à 1490 sur les bases d’un château du Xe siècle), résonne encore du 6 décembre 1491, date à laquelle Charles VIII y épouse Anne de Bretagne. Le château retrace cet événement et la vie au XVe siècle ; une quinzaine de salles sont décorées et meublées selon les usages de cette époque. Le saut dans le temps est encore plus grand dans le vieux donjon : une mise en perspective de sa construction avec échafaudage et engins de levage vous emmène à l’époque de sa construction, en l’an mil.

    Le château de Chambord

    Chambord
    Chambord cour intérieure
    Qui dit Chambord pense François Ier et Léonard de Vinci. Le roi avait associé son « père » (le plan centré et le double escalier lui sont dus) à ce projet architectural à visée hautement stratégique : démontrer sa puissance à ses rivaux. Les travaux débutent en 1519 et ne sont pas achevés lorsque le roi meurt en 1547. Il est remarquable que Chambord soit parvenu jusqu’à nous en grande partie dans son état originel.

    Pin It

    votre commentaire
  • Orléans et ses trésors

    Par François Silvan
    source : Détours en France n°170, p. 31
    Publié le 02/09/2014

    Orléans regorge de trésors antiques, médiévaux et surtout Renaissance. Des trésors parfois cachés, qui valent le détour ! Suivez le guide.

    Les berges de la Loire à OrléansDepuis les berges du Grand Fleuve, le pont Georges-V (encore appelé pont Royal) et la cathédrale Sainte-Croix annoncent Orléans. Au XVIe siècle, on vantait les qualités de son vin et de son eau, la pureté de son air et la beauté de ses maisons : la Renaissance fut une bénédiction pour la ville aimée des rois. En 1820, elle comptait parmi les six villes les plus riches de France. Puis vint le temps pour elle de se replier et se faire oublier. Jusqu’au sursaut des années 1960 : elle accueille de nouveau une université et redore peu à peu son blason. Amie avec son glorieux passé qui lui donne une patine inimitable, Orléans, visage ouvert et confiant, vit bien avec son temps.

    La cathédrale Sainte-Croix
    La très belle perspective de la rue Jeanne-d’Arc sur la cathédrale Sainte- Croix. Le grand portail et les deux tours de 81 mètres datent de... 1829.

    La place du Martoi
    Sur l’immense place du Martroi, la non moins imposante statue équestre de Jeanne d’Arc, œuvre du sculpteur Denis Foyatier réalisée en 1855 : 4,40 mètres de hauteur sur un piédestal équivalent. L’épopée de l’icône de la ville est également représentée sur les vitraux de la cathédrale.

    La place du Châtelet
    La place du Châtelet donne quasiment sur la Loire et témoigne du dynamisme de cette marine du fleuve, disparue à la fin du XIXe siècle. De cette époque d'échanges fructueux, la place garde la mémoire. Aujourd'hui joliment restaurée et rendue aux piétons, elle accueille commerces et restaurants. remarquez ses maisons, dont celle du marchand orléanais Jean Dalibert qui date du XVIe siècle (au n°6), et remontez dans le temps.

    Tramway d'OrléansUn tramway doré, il fallait oser ! Les travaux (tous les automobilistes orléanais s’en souviendront) se sont étalés sur 12 années, de 2000 à 2012, le temps de réaliser les deux tranches du programme et leurs quarante kilomètres de lignes.

    Suggestion de balade

    Le canal d’Orléans reste un lieu de balade méconnu en dépit de son charme. À Combleux, vous cheminez sur la levée, Loire d’un côté, canal de l’autre ! Sur l’ancien chemin de halage, un GR® vous mène jusqu’à Chécy (3 km), puis à Fay-aux-Loges (10 km), avec sa centrale électrique à charbon de 1912 destinée au fonctionnement des écluses. Ultime tentative pour relancer le trafic moribond des chalands. Creusé en 1676, le canal permit de relier la Loire à la Seine via le canal de Briare. Après son déclassement en 1954, il est prévu de le rouvrir au tourisme fluvial en 2020. En attendant, tentez une croisière sur L’Oussance, seul bateau promenade à naviguer sur le canal. Autre option : trois parcours du Loiret à Vélo (22 à 34 km) vous font longer ici le canal avant de s’enfoncer dans la forêt.

    La maison où résida Jeanne d'ArcSur la place du Général- de-Gaulle a été reconstituée (en 1960) la maison où résida Jeanne d’Arc du 29 avril au 9 mai 1429. La visite en est instructive et agréablement scénarisée.

    Le parc Louis-Pasteur
    Au centre-ville, le parc Louis-Pasteur, quatre hectares de bonheur.

    temple circulaire
    Dans la rue de Bourgogne, un sujet d’étonnement : le temple circulaire (14,80 m de diamètre) inauguré en 1839.

    Hôtel GroslotLa magnificence et le goût du détail chers à la Renaissance s’expriment sur la façade de l’hôtel Groslot, édifié à partir de 1530.

    Pin It

    votre commentaire
  • Sur les pas de Jeanne d'Arc dans le Val de Loire

    Par François Silvan
    source : Détours en France n°170, p. 40
    Publié le 02/09/2014

    Il aura suffi de 4 mois, en 1429, pour que Jeanne d’Arc redonne espoir au royaume et devienne un symbole national. En Val de Loire, Chinon, Orléans et Loches résument cet éclair dans l’histoire de France.

    Jeanne d'Arc sur OrléansSur l’immense place du Martroi, la non moins imposante statue équestre de Jeanne d’Arc.

    Le symbole Jeanne d'Arc

    La guerre de Cent Ans durera encore jusqu’en 1453, mais Jeanne aura définitivement fait changer l’espoir de camp durant un court laps de temps en 1429. Les Français n’avaient plus gagné une bataille depuis Du Guesclin, 50 ans avant. Ils libèrent sans coup férir Orléans et déciment à la bataille de Patay le redoutable corps des archers anglais. L’élément décisif fut l’artillerie naissante, habilement utilisée grâce à sa portée supérieure à l’arc gallois, mais l’élan vint de la jeune Jeanne. Le roi semblait seul contre tous dans sa forteresse de Chinon. Avec Jeanne, Charles VII se fait sacrer dans la cathédrale de Reims, se voyant ainsi légitimé. Dieu semblait avoir choisi son camp, signe crucial dans l’esprit du temps... Les vassaux ayant fait allégeance à l’Angleterre reviendront alors vers Charles.

    Étape 1 : Chinon

    Forteresse royale de Chinon
    Le roi est reconnu.
 Vous pouvez toujours voir à Chinon la cheminée monumentale de la salle où Jeanne rencontra le dauphin pour la première fois vers le 25 février 1429, le reconnaissant dans la foule alors qu’il ne portait aucun attribut royal, nous dit la légende. En fait, la pucelle d’Orléans fut d’abord conduite à Poitiers pour un interrogatoire de trois semaines avant que le futur Charles VII prenne le risque de la présenter officiellement à la cour, dans cette fameuse salle dite de « La Rencontre », dans sa forteresse de Chinon, au cœur du conflit franco-anglais depuis trois siècles.

    Étape 2 : Orléans

    Orléans

    Jeanne d'Arc Orléans1. Œuvre du sculpteur Denis Foyatier réalisée en 1855 : 4,40 mètres de hauteur sur un piédestal équivalent. L’épopée de l’icône de la ville est également représentée sur les vitraux de la cathédrale.
    2. Jeanne d'Arc en armure devant Orleans. Peinture par Jules Eugene Lenepveu (1819 - 1898), 1886-1890. Pantheon, Paris.

    L’espoir change de camp. Fin avril-début mai, la jeune fille entre dans Orléans par la porte et la rue de Bourgogne avec son cheval et son étendard blancs. Épisode que la ville commémore chaque année. Assiégée par 5 000 Anglais depuis 6 mois, Orléans, en limite des terres contrôlées par Charles, est stratégique en vue de l’ultime phase du conflit : il n’y a alors qu’un pont entre Orléans et Blois, à Beaugency, que Jeanne délivre juste après Orléans. « Vous Anglais, qui n’avez aucun droit en ce royaume de France, le Roi des Cieux vous ordonne [...] que vous retourniez dans votre pays », lancera-t-elle avant la prise en trois jours des bastilles de Saint-Loup, des Augustins et des Tourelles. Les Anglais répondront à cette missive par des injures et la promesse de la brûler...

    Étape 3 : Loches

    Loches, vue du ciel
    La victoire est en marche
. En mai, Jeanne se rend ensuite à Loches, superbe ville médiévale qui vaut à elle seule une demi-journée de balade. Son objectif : convaincre Charles de se faire sacrer à Reims, alors au cœur de territoires contrôlés par les Anglais... Ce choix décide de la reconquête militaire. « Dissipant la désespérance, le miracle avait renversé le cours des choses humaines [...]. Jeanne avait rassemblé une nation », écrira l’historien Georges Duby. Jeanne était-elle une parente du roi, une bâtarde ? La femme cagoulée puis brûlée vive à Rouen en 1431 était-elle bien Jeanne ou une prostituée, des traces écrites mentionnant jusqu’en 1440 une Jeanne, pucelle de France, mariée à Robert des Armoises ? Nous ne nous hasarderons pas à répondre à ces questions qui opposent encore chercheurs et universitaires. Peut-être les notes de Poitiers de 1429 apporteraient-elles des réponses, mais elles sont sous clé dans les archives du Vatican depuis la canonisation de Jeanne d’Arc en 1920...

    Voyager en images 3...Sur les pas de Jeanne d'Arc dans le Val de Loire

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique